Tout ce que vous devez savoir sur la ménopause !

Tout ce que vous devez savoir sur la ménopause !

Vers l’âge de 50 ans, une modification hormonale survient chez la femme causant de multiples manifestations et des symptômes inquiétants imposant une consultation en gynécologie. Dans cet article on va découvrir la nature de cette modification et son impact sur la santé de la femme.

C’est quoi une ménopause et elle est due à quoi ?

La ménopause : est un phénomène physiologique défini par la disparition permanente des règles depuis au moins 12 mois, elle est la conséquence d’une carence hormonale en œstrogène. Ce phénomène s’installe vers l’âge de 50 ans chez la plupart des femmes, cet âge génétiquement déterminé, ne semble pas influencé par la prise de contraceptifs oraux. En revanche, le tabagisme l’avance de façon dose dépendante, les fumeuses étant ménopausées en moyenne 18 mois plus tôt que les non fumeuses. La malnutrition avance également l’âge de la ménopause. Cependant la multiparité pourrait différer légèrement l’âge d’apparitions de la ménopause, surtout au-delà de trois enfants.

La mère et ses filles sont souvent ménopausées vers le même âge et si la ménopause survient avant 40 ans on parle de ménopause précoce et si elle survient après 55 ans on parle de ménopause tardive.
La pré-ménopause : est la phase qui s’installe environ 5ans avant l’interruption définitive des règles, elle est riche en symptômes qui se diffèrent d’une femme à une autre.

Quels sont les symptômes de la ménopause ?

La ménopause est une expérience vécue différemment d’une femme à une autre, et chez une même femme les symptômes varient dans le temps et varient d’intensité :

  • Les bouffées de chaleurs : la femme consulte fréquemment pour l’apparition spontanée des bouffées de chaleur désagréables au cours de la journée ou de la nuit. Cette sensation s’étend à tout le corps mais surtout à la face avec apparition d’une rougeur.
  • Les sueurs nocturnes : elles accompagnent souvent les bouffées de chaleurs mais peuvent survenir de façon isolée la nuit réveillant la femme.
  • Les troubles urinaires : les infections urinaires, l’incontinence urinaire et les irritations sont très fréquentes pendant la ménopause.
  • Les troubles génitales : le problème génital majeur est la sécheresse vaginale ! beaucoup de femmes souffrent de problèmes sexuels secondaires à la sécheresse vaginale : douleurs lors des rapports sexuels et par conséquent une diminution du plaisir et du désir.
  • Les douleurs articulaires : elles touchent toutes les articulations et elles sont plus marquées le matin au réveil.
  • Les troubles psychologiques : irritabilité, anxiété, insomnie, asthénie, perte d’attention, tendance dépressive et troubles de l’humeur sont également très fréquents.

À long termes, la carence en œstrogène peut favoriser la survenue de véritables maladies :

  • L’ostéoporose post-ménopausique : c’est une maladie diffuse du squelette se définie comme une accélération de la perte osseuse entrainant un risque accru de fractures.
  • Les répercussions vasculaires : la carence en œstrogène favorise l’athérosclérose. Beaucoup de recherche confirme qu’avant la ménopause, l’athérosclérose coronarienne est beaucoup plus fréquente chez l’homme que chez la femme. Après la ménopause, progressivement la fréquence des coronaropathies féminines va rejoindre celles des hommes.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer