Affaire Lambert : quel impact aura la décision de la Cour européenne ?

Affaire Lambert : quel impact aura la décision de la Cour européenne ?

Quels traitements pour guérir un aphte ? Réponse en vidéo

Simulateur prime d’activité : à quel montant avez-vous droit ?

Photo: Reuters/Vincent Kessler.

La Grande chambre de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) s’est réunie mercredi 7 janvier 2014 à Strasbourg pour mettre un terme définitif à ce qu’on a appelé “l’affaire Vincent Lambert”.

Proposition de loi sur la fin de vie

La famille de cet homme, plongé dans un état végétatif à la suite d’un accident de la route en 2008, se déchire par tribunaux interposés : les uns souhaitant l’arrêt des traitements, les autres réclamant son maintien en vie.

La décision de la CEDH, qui ne sera connue que dans quelques semaines (la date n’est pas fixée), représente l’ultime recours. Aucun appel ne sera possible.  

Cet arrêt pèsera de tout son poids dans le débat actuel sur la fin de vie. La proposition de loi qui sera examiné par le Parlement français, vraisemblablement au mois de mars, place le patient au cœur des décisions concernant sa fin de vie : respect des directives anticipées, sédation profonde en réponse à une demande explicite.

Mais il ne règle pas le problème des patients inconscients ou plongés dans un état végétatif (comme Vincent Lambert) qui les empêche d’exprimer leurs volontés.

La proposition de loi évoque une décision “collégiale” concernant l’arrêt des traitements, notamment l’hydratation et la nutrition considérées comme des soins à part entière. La famille du patient serait intégrée à cette décision. Mais que se passera-t-il en cas de désaccord ?

Inquiétude d’associations

L’Union nationale des associations de familles de traumatisés crâniens et de cérébrolésés (Unaftc) s’en inquiète dans une lettre envoyée le 2 janvier au président de la République.

var slotName = “contenu_texte_intercale”,
slotPos = “contenu_texte_intercale8”,
slotSize = [[‘fluid’], [300, 250]],
refreshSlot = 0
;
utils.defineAndRefreshSlot(slotName, slotSize, slotPos, null, refreshSlot);

UNI.prebidContent.push(‘contenu_texte_intercale8’);

Elle demande notamment que la proposition de loi soit « complétée pour les personnes privées de la capacité de s’exprimer et qui n’ont pas rédigé de directives anticipées, ni désigné une personne de confiance ».  Elle réclame « un processus de décision respectueux » qui ne soit pas imposé aux familles.

La réponse de la CEDH fera date. Elle sera suivie attentivement non seulement par les associations de familles, mais aussi par le Dr Eric Kariger, le médecin de Vincent Lambert, favorable à l’arrêt des soins du jeune homme. Il raconte son expérience dans un livre qui sort aujourd’hui : Ma vérité sur l’affaire Vincent Lambert (éd. Bayard, 17 €).

Autres articles
1 De 45 046
Source: SanteMagazine.fr

- Pub -

- Pub -

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Voir Plus