Bilan coronavirus en Belgique ce jeudi 30 avril : 178 nouvelles hospitalisations et 111 nouveaux décès

Comme chaque jour à 11h, le centre de crise interfédéral de lutte contre le coronavirus fait le point sur l’évolution de la pandémie en Belgique. Voici la situation dans notre pays ce jeudi 30/04.

 

Bilan jeudi 30/04 :

  • Nombre de nouvelles hospitalisations : 178 pour un total de 3.609 personnes hospitalisées 

  • Nombre de personnes ayant pu quitter l’hôpital:  293 ces dernières 24h

  • Entre le 15 mars et le 29 avril, 15.239 patients avec Covid-19 sont entrés à l’hôpital et 11.576 personnes ont pu en sortir.

  • Nombre de patients en soins intensifs : 769 (soit 28 de moins que ce mercredi 29/04)

  • Nombre de décès rapportés au cours des dernières 24 heures : 111 dont 60 en Flandre, 42 en Wallonie et 9 à Bruxelles

  • Total des décès rapportés depuis le début de la crise : 7.594 dont 46% en hôpital et 53% en maisons de repos

  • Nombre denouveaux cas :  660 nouveaux cas ont été rapportés. 408 en Flandre, 176 en Wallonie et à 72 Bruxelles. Pour 4 personnes, les données doivent encore être consolidées.

  • Le nombre total de cas confirmés depuis le début de l’épidémie : 48.519 dont 26.707 cas (55%) en Flandre, 15.869 (33%) cas en Wallonie, et 4.979 (10%) cas à Bruxelles. Les données sur le lieu de résidence n’étaient pas disponibles pour 964 cas (2%).

  • 6.964 tests ont été effectués en 24h pour un total d’environ 233.688 tests réalisés

Le nombre de nouvelles hospitalisations (178) est stable alors que le nombre de patients ayant quitté l’hôpital (293) “reste important et c’est donc rassurant pour le nombre de lits disponibles”, précise le porte-parole du centre de crise interfédéral Yves Van Laethem.

Par contre, la mortalité moyenne après admission en soins intensifs est de l’ordre de 50%. Un chiffre important. “Cette mortalité est plus importante si les patients doivent être intubés et ventilés artificiellement”, explique Yves Van Laethem en précisant que des analyses plus détaillées, région par région, suivront. 

Le nombre de décès continue quant à lui de diminuer. Mais ces décès sont toujours plus importants en maisons de repos qu’à l’hôpital. “Au vu des testings effectués, 75% des décès en maisons de repos ont bien pu être testés positifs au COVID-19 et conforter le diagnostic présomptif“, précise Yves Van Laethem.

Deux nouveaux indicateurs pour étudier l’évolution de l’épidémie

Pour étudier l’évolution de la pathologie au sein de la population, les experts se basaient jusqu’ici sur l’occupation des lits en soins intensifs et sur le nombre d’hospitalisations. Deux autres indicateurs viennent à présent s’ajouter pour mieux étudier cette évolution: un indicateur lié à la présence des infections respiratoires suivies par des médecins au sein de la population et un indicateur lié aux absences pour raisons de santé. Elles ont été étudiées pour le moment dans le secteur public. “Ces absences nous montrent qu’il y a eu une augmentation assez rapide et brutale au début du mois de mars. Ceci succède à la semaine de congé de Carnaval, congé qui a joué un rôle important dans la propagation de l’infection essentiellement à partir de cas qui étaient importés d’autres régions d’Europe”. Cette augmentation est beaucoup plus marquée par rapport aux augmentations d’absences lors des saisons de grippe. 

 

Tenir bon même en ce week-end prolongé du 1er mai

Plusieurs d’entre nous vont profiter d’un week-end prolongé suite au congé du 1er mai. Mais Benoît Ramacker, porte-parole du centre de crise prévient : “Ce moment de l’année est généralement une période de traditions familiale et sociale. Malheureusement les mesures renforcées en matière de lutte contre le coronavirus feront que ces prochains jours vont se dérouler autrement que d’habitude. Les rassemblements sont encore interdits dans l’espace public ou au niveau privé. La pandémie malheureusement, elle, ne connait pas de week-end”.

Le point presse désormais fixé à 3 jours par semaine

Le centre interfédéral de crise a par ailleurs annoncé que son point presse ne se tiendra plus que 3 jours par semaine : les lundi, mercredi et vendredi, toujours à 11h. Ce changement s’opérera dès la semaine prochaine et il n’y aura pas de conférence de presse ce 1er mai. Mais les rapports épidémiologiques seront toujours, chaque jour, publiés sur le site web info.coronavirus.be.

Retrouvez également notre dossier spécial sur le coronavirus en Belgique et ailleurs dans le monde

Source: rtbf.be

- Pub -

- Pub -

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Voir Plus