Santé

C’est quoi le traitement de l’hyperhidrose ou l’excès de transpiration ?

C’est quoi le traitement de l’hyperhidrose ou l’excès de transpiration ?

Il arrive que la sueur soit sécrétée en trop grande quantité notamment aux aisselles, aux mains et aux pieds. Cette sécrétion est bien sûr accrue par une température élevée, mais aussi par le stress et l’émotion. L’atteinte des paumes cause une gêne quasi permanente, à tel point que la personne sujette à ce désagréable phénomène finit par avoir la hantise de la poignée demain. Ce phénomène des mains moites débute à la puberté.

hyperhidrose

Par quoi elle est aggravée ?

La timidité, l’appréhension d’une situation, ou même le simple fait d’y penser et d’en avoir peur, suffit pour déclencher la sudation. Aux pieds, la sueur favorise le développement des champignons. Cette transpiration excessive peut également toucher les aisselles où elle peut être très invalidante, car il existe des cas donnant lieu à un écoulement dont l’intensité perturbe l’activité sociale.

Il est possible d’éviter certaines causes aggravantes tels les boissons très chaudes, les plats épicés et les excitants comme le café et l’alcool.

Quels sont les traitements possibles ?

Le traitement chirurgical:

il est réservé aux aisselles et uniquement dans les cas majeurs donnant lieu à un écoulement invalidant empêchant la vie sociale. Il donne de bons résultats à condition d’être pratiqué par un chirurgien habitué à ce type d’intervention, intervention peu fréquente.

Les traitements locaux :

ce sont les plus employés et les plus efficaces. Leur but est d’obturer le pore par lequel s’écoule la sueur, ce qui n’a aucune conséquence nuisible sur l’organisme.

Notamment, cela n’empêche pas l’élimination des toxines. En effet, freiner ou bloquer environ 60 000 glandes est infime par rapport aux 3 millions qui existent.

  • L’ionophorèse (ou iontophorèse): ce traitement par le courant électrique-galvanique, qui a supplanté les anciens traitements, est un procédé qui consiste à exposer les mains ou les pieds à un courant électrique continu de faible intensité. Les séances durent 20 Minutes. on commence par 3 séances la première semaine, puis dès l’amélioration, qui est rapide, on diminue et on passe à un rythme d’entretien (une séance tous les 15 jours, ou même tous les mois). A l’arrêt du traitement, s’il y a rechute, elle est toujours moins importante que l’état antérieur.
  • Les antiperspirants locaux: ils sont différents des déodorants qui eux ne freinent pas la transpiration. Les plus utilisés sont à base de sels d’aluminium. Le chlorure d’aluminium hexa hydraté à 25 % en solution dans de l’alcool est efficace, surtout pour les aisselles et il est très bien toléré par la peau. Il doit être appliqué sur une peau sèche et indemne de toute irritation ou plaie.

On peut utiliser d’autres formules : le mélange de formol et d’alcool camphré à 10 % dans de l’alcool à 70°, utilisé 1 à 2 fois par semaine, en badigeon des mains et des pieds ; su tanin et de la glycérine à 10 % dans de l’eau distillée.

En Relation avec le Sujet

Tags

Sur le même theme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close