Coronavirus : Décès d’un chauffeur de la STIB: pas d’avancée particulière au CPPT

Les mesures de protection demandées mercredi par des chauffeurs rassemblés à la station Delta en hommage à leur collègue décédé n’ont pas eu les suites espérées au Comité pour la prévention et la protection au travail (CPPT) de ce jeudi soir, a déploré dans la soirée un membre dudit CPPT.

Il s’agit a priori du premier décès lié au nouveau coronavirus dans les rangs des chauffeurs de la STIB. L’homme, âgé de 55 ans, avait été testé positif au Covid-19 mais ne présentait que peu de symptômes. Il est décédé dans la nuit de dimanche à lundi à son domicile. Si le lien entre ce décès et le coronavirus n’a pas encore été établi avec certitude, la STIB a déclaré examiner la possibilité d’organiser “dans les plus brefs délais” une campagne de dépistage interne pour rassurer ses collaborateurs.    

Ce décès a entraîné une recrudescence de revendications en matière de sécurité sanitaire, qui ont été verbalisées lors de l’hommage de mercredi. Des chauffeurs espéraient obtenir des engagements au CPPT de jeudi soir. Il était notamment question d’installer des plexiglas ou des bâches pour isoler hermétiquement les postes de conduite ou d’intensifier le rythme de désinfection des véhicules.  

An Van hamme, porte-parole de la STIB, avance qu’il n’y avait pas d’avancées à attendre à cette réunion mensuelle du CPPT et renvoie pour les mesures de protection des chauffeurs au protocole d’accord qui a été signé et dont le suivi a été confié à des groupes de travail. Cette dernière négociation faisait suite au droit de retrait invoqué par de nombreux conducteurs de la STIB début mai

Source: rtbf.be

- Pub -

- Pub -

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Voir Plus