Coronavirus : Les Etats-Unis doublent leur investissement pour le développement d’un vaccin

Le vaccin doit entrer lundi dans la dernière phase de son essai clinique.
Le vaccin doit entrer lundi dans la dernière phase de son essai clinique. — Ted S. Warren/AP/SIPA

Il doit entrer lundi dans la dernière phase de son essai clinique. Pour ce faire, le potentiel vaccin contre le Covid-19 développé par la société américaine Moderna va bénéficier d’un soutien financier massif. Les Etats-Unis ont en effet doublé leur investissement financier, à près d’un milliard de dollars au total, a annoncé ce dimanche l’entreprise dans un communiqué.

Le gouvernement américain s’est engagé à apporter jusqu’à 472 millions de dollars supplémentaires, en plus des 483 millions déjà annoncés. Cette rallonge se justifie selon la société de biotechnologie car elle a décidé « de conduire un essai clinique de phase 3 considérablement plus vaste » qu’initialement prévu.

Testé sur 30.000 personnes

Son vaccin expérimental, qui a déclenché des anticorps contre le coronavirus chez tous les participants, au nombre de 45, dans la première phase de l’essai, pourra ainsi être testé à partir de lundi sur 30.000 personnes : la moitié d’entre elles recevront une dose de 100 microgrammes, les autres un placebo.

Les Etats-Unis, pays le plus endeuillé au monde avec plus de 146.000 décès et où le nombre de nouveaux cas quotidiens explose, ont annoncé ces derniers mois des investissements massifs visant à immuniser les Américains dès le début de l’année prochaine.

Une course mondiale

Mercredi, l’alliance germano-américaine Biontech/Pfizer avait notamment déclaré que le gouvernement américain lui verserait 1,95 milliard de dollars pour s’assurer 100 millions de doses de son éventuel vaccin.

Alors que la course au vaccin fait rage entre plusieurs laboratoires à travers le monde, celui de Moderna est dans le peloton de tête en entrant déjà dans cette phase finale des essais cliniques, déterminante pour savoir s’il est efficace et sûr.

L’essai est mené en collaboration avec les autorités sanitaires américaines, rappelle la société, qui réaffirme être en mesure de fournir quelque 500 millions de doses par an, et potentiellement jusqu’à un milliard, à compter de 2021. Le chinois Sinovac a aussi annoncé le 6 juillet que la phase trois du développement de son vaccin commencerait « ce mois-ci », en collaboration avec le brésilien Butantan.

D’autres projets ont affiché des résultats encourageants, dont un Britannique développé par l’université d’Oxford en partenariat avec le laboratoire AstraZeneca, et un autre, chinois, mené par des chercheurs de plusieurs organismes, dont l’Ecole militaire des sciences médicales, financés par le groupe de biotechnologie coté à Hong Kong, CanSino Biologics. En tout, près de 200 candidats vaccins sont développés, dont 23 en phase clinique, c’est-à-dire testés chez l’être humain.

Source: 20minutes.fr

- Pub -

- Pub -

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Voir Plus