Coronavirus : l’Etat au chevet d’Air France et Renault

L’enveloppe est impressionnante. L’Etat débloque 7 milliards d’euros pour éviter la faillite d’Air France.

La compagnie recevra 4 milliards d’euros de prêts bancaires garantis par l’Etat et 3 milliards de prêts directs de l’Etat. Des mesures prises pour sauver 350 000 emplois, selon le ministre de l’Economie. Une somme importante pour compenser des pertes colossales. En plein confinement, les avions de la compagnie aérienne sont cloués au sol.

Un autre prêt est à l’étude pour un autre fleuron de l’industrie française : le constructeur automobile Renault. Un emprunt qui serait garanti par l’Etat à hauteur de 5 milliards d’euros.Ces entreprises mettront des années, voire des décennies à rembourser ces sommes considérables.

Source: cnews.fr

- Pub -

- Pub -

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Voir Plus