Santé

Covid-19 : comment concilier vacances d’été et vaccination ?

Publicité

Tout ce qu'il faut savoir sur le Pass sanitaire

recycler ses produits en famille

Le contre-la-montre est lancé, et il est déjà dans la tête de beaucoup de Français : à l’approche de l’été et alors que le calendrier du déconfinement permet une meilleure visibilité, l’organisation des grandes vacances se précise.

Toutefois, ces congés estivaux, synonymes de grandes migrations, coïncide également avec l’accélération évidente de la campagne de vaccination contre le Covid-19. Pour rappel, depuis le 31 mai dernier, tous les Français âgés de plus de 18 ans sont éligibles sans condition particulière. Dès le 15 juin, ce sera au tour de tous les adolescents dès 12 ans, comme l’a récemment annoncé le président de la République Emmanuel Macron.

Publicité

Beaucoup de Français hésitent encore à prendre le chemin des centres de vaccination. 33 % à se disent encore sceptiques ou hésitants et les plus confiants craignent que le rendez-vous pour l’administration de la seconde dose tombe en pleines vacances, alors qu’ils seront loin de leur lieu de résidence habituel. Pour cela, le ministre de la Santé Olivier Véran a présenté le 2 juin dernier, les mesures du gouvernement pour rassurer sur ces questions logistiques.

Vacances ou vaccin : une souplesse accordée

Afin que les Français ne soient pas freinés par le deuxième rendez-vous de vaccination, Olivier Véran a annoncé, sur le plateau du JT de 20h de TF1, qu’une mesure dérogatoire va entrer en vigueur afin d’accorder deux semaines de battement entre l’administration de la première et de la seconde dose du vaccin.

Dans les faits, alors que pour les vaccins Pfizer et Moderna, ces deux doses sont administrées généralement à sept semaines d’intervalle, il sera désormais possible de prendre rendez-vous entre six et huit semaines après dans le même centre de vaccination.

Peut-on se faire vacciner dans deux centres différents ?

En théorie, non. Si vous avez reçu votre première dose de vaccin à Paris ou à Toulouse, il n’est pas possible de recevoir la deuxième ailleurs, sur votre lieu de vacances par exemple, à Biscarosse ou Argelès-sur-Mer.

« On ne va pas demander aux médecins et aux pompiers varois de vacciner toute la population française pendant l’été ! » Olivier Véran, sur TF1

Mais là encore, le ministre de la Santé a fait preuve de souplesse, comme l’explique La Dépêche du Midi. Il sera ainsi possible, de façon tout à fait exceptionnelle, de se faire administrer son rappel du vaccin dans un autre centre. Une nouvelle dérogation qui concerne « ceux qui auraient une difficulté absolue à recevoir leur deuxième dose, au même endroit, malgré cette souplesse de l’écart entre deux doses ».

Sur les plateformes, comme Doctolib ou Maiia, il est d’ailleurs déjà possible de prendre rendez-vous dans un centre de vaccination directement pour une seconde dose. Il convient pour cela de se munir de son certificat de primo-vaccination et de prévenir en amont, bien sûr, le centre dans lequel vous avez reçu votre injection la première fois.

Plus de doses dans les zones touristiques

Depuis plusieurs semaines déjà, le gouvernement se prépare à un afflux de Français vers les zones touristiques, notamment sur le littoral. Sans attendre les vaccinations, nombreux sont ceux qui ont profité du déconfinement pour rallier un autre lieu de villégiature afin d’y pratiquer le télétravail.

De fait, le ministre de la Santé Olivier Véran a précisé que davantage de doses du vaccin ont été et continuerons d’être acheminées vers ces territoires afin de ne pas freiner la campagne de vaccination cet été et surtout de convaincre toujours plus de Français de s’y prêter.

Source: SanteMagazine.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page