Covid-19 : et si on pouvait déceler la présence du virus dans la voix ?

Des biomarqueurs présents dans la voix pourraient donner des indications sur la présence du Covid-19, selon une nouvelle étude menée par des chercheurs américains.

Fièvre, toux, fatigue… Ces symptômes peuvent être évocateurs du Covid-19. Mais plus l’épidémie avance, plus la liste des manifestations de la maladie s’allonge grâce aux avancées de la recherche. Troubles digestifs, lésions cutanées ou encore perte du goût et de l’odorat font désormais partie des signes avérés du Covid-19. Et si la voix pouvait elle aussi donner une indication sur la présence de la maladie ? C’est ce que suggère une nouvelle étude parue dans le Journal of Engineering in Medicine and Biologymenée par des chercheurs du Laboratoire Lincoln du Massachusetts Institute of Technology (Etats-Unis).

Le Covid-19 a un impact sur la voix

Les auteurs de ces recherches travaillent depuis des années sur les biomarqueurs vocaux chez les personnes atteintes de troubles neurologiques tels que la sclérose latérale amyotrophique (SLA) et la maladie de Parkinson. Ils se sont demandés si ces biomarqueurs vocaux pouvaient également exister chez les personnes atteintes de Covid-19, même lorsque celles-ci sont asymptomatiques.

Et pour cause : l’inflammation du système respiratoire causé par le Covid-19 affecte l’intensité avec laquelle l’air est expiré lorsqu’une personne parle. De nombreux muscles entrent en jeu dans ce mécanisme, qui a un impact sur le volume, la hauteur, la stabilité et la résonance de la voix. Autant de caractéristiques qui forment la base des biomarqueurs vocaux recherchés par les auteurs de l’étude.

Bientôt une appli pour détecter le Covid-19 à travers la voix ?

Pour découvrir ces éventuels biomarqueurs, les chercheurs ont analysé les passages télévisés de cinq personnes atteintes de Covid-19 mais asymptomatiques. Ils ont ensuite utilisé des algorithmes pour extraire les caractéristiques de chaque enregistrement. Ils ont notamment mesuré la hauteur et la stabilité de la voix.

Résultat : ils ont constaté la présence de biomarqueurs vocaux provenant des perturbations causées par l’infection dans le mouvement des muscles à travers le système respiratoire, laryngé et articulatoire. Des conclusions qui suggèrent que “les biomarqueurs dérivés de la coordination du système vocal peuvent indiquer la présence du Covid-19, peut-on lire dans l’étude.

Les chercheurs précisent que des recherches complémentaires sont nécessaires pour valider leurs résultats. Si ces conclusions venaient à être confirmées, elles pourraient ouvrir la voie à la création d’applications mobiles permettant de dépister les personnes atteintes de la maladie, en particulier celles qui ne présentent pas de symptômes.

A lire aussi :

Covid-19 : le vaccin BCG pourrait avoir un effet protecteur contre le coronavirus

Covid 19 : l’Académie de médecine fait le point sur les symptômes inhabituels

“Covid persistant” : deux mois après les premiers symptômes, certains patients sont toujours malades

Source: Femmeactuelle.fr

- Pub -

- Pub -

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Voir Plus