Détox : les meilleures astuces naturelles pour éliminer les toxines de votre organisme

Pour une détox efficace, Valérie Espinasse dévoile sa stratégie facile à mettre en place pour éliminer les toxines naturellement.

Si la détox est autant à la mode, c’est parce que notre environnement et notre mode de vie sont bien plus polluants qu’auparavant pour notre corps. L’objectif est double : éliminer à la fois les toxiques (substances chimiques qui viennent de l’extérieur) et les toxines (déchets du métabolisme liés à au fonctionnement de l’organisme). Si nos organes émonctoires (foie, reins, intestins, poumons, peau) sont faits pour nous détoxifier naturellement, ” leur capacité peut être dépassée et les déchets s’accumulent, explique la micro nutritionniste Valérie Espinasse, auteure de Ma good détox (Leduc.s Éditions). Cette surcharge peut être liée à une alimentation trop riche (en gras et en sucres), trop industrielle, ou à une exposition à la pollution ou encore au tabac, à la prise de médicaments. Sans oublier les cosmétiques qui apportent eux-aussi leur lot de substances chimiques par voie cutanée “. Le printemps est considéré comme la période idéale après le confinement de l’hiver car l’exercice est moindre et la nourriture plus copieuse, mais on peut l’envisager toute l’année.

Buvez plus que d’habitude

La bonne quantité : deux litres par jour. L’objectif étant d’avoir des urines plus claires. ” L’eau est la meilleure des boissons, assure Valérie Espinasse. Préférez une eau de source faiblement minéralisée (Volvic, Mont Roucous…) ou l’eau du robinet mais bien filtrée. On peut alterner avec des eaux bicarbonatées qui améliorent la diurèse (Salvetat, Saint-Yorre) ou avec des bouillons maison de légumes“.

Stoppez les excitants

Tous contiennent des substances difficiles à dégrader pour le foie. Or un des objectifs de la détox, c’est justement de le soulager en priorité. Les conseils de l’experte : pas d’alcool, ni de soda et le café a minima (1 tasse maxi par jour). Bye bye aussi le chocolat, sa théobromine est aussi compliquée à digérer que la caféine ! Remplacez ces boissons par une eau gazeuse bien corsée avec jus de citron, gingembre frais râpé et feuilles de menthe.

Mettez-vous à la diète

On vise une alimentation “hypotoxique” (bio, non industrielle, plus végétale). Valérie Espinasse propose une cure de 10 jours. Les deux premiers jours, on réduit les protéines animales en ne conservant qu’une portion de poisson ou de viande blanche par jour, au déjeuner. Puis durant 6 jours, l’assiette devient veggie : 1/3 de légumineuses (pois cassés, lentilles, fèves…) + 1/3 de céréales complètes (quinoa, riz…) + 1/3 de légumes. Enfin, les deux derniers jours, on réintroduit la portion de protéines le midi. Et on préfère la cuisson vapeur ou à l’étouffée, les huiles, bio de première pression à froid, et on réserve les fruits au petit-déjeuner et goûter associés à des noisettes et amandes.

Augmentez les fibres en douceur

Les différents polluants de l’alimentation augmentent le travail d’épuration du foie mais aussi du côlon. S’ils stagnent, ils risquent de gêner l’assimilation correcte des nutriments, mais surtout de passer dans le sang. Pour que le transit ne paresse pas, les fibres sont vos alliées : en plus des légumes et fruits, misez sur trois petites graines : le psyllium, le chia et les graines de basilic (Ecoïdés, en magasins bio). Elles gonflent en formant en gel au contact de l’eau et adoucissent les parois intestinales.

Éliminez le gluten et les produits laitiers

Explication de Valérie Espinasse : ” Faire une pause sur ces deux catégories d’aliments vise à réduire l’inflammation intestinale afin d’optimiser la régénération du microbiote en vue d’améliorer l’élimination des déchets “. Si on se sent mieux, rien n’empêche de continuer une dizaine de jours pour maximiser les effets de la detox.

Bougez davantage

L’activité physique favorise une meilleure oxygénation du sang et une meilleure irrigation des émonctoires. Notamment les poumons qui contribuent directement à l’élimination des acides ” volatils ” issus de la dégradation des protéines végétales via le gaz carbonique expulsé. Bref, quand on expire bien, on se purifie sans le savoir. Les activités conseillées : natation, vélo, jogging, yoga.

Boostez les antioxydants

Lorsqu’on ” décrasse ” l’organisme, on libère des radicaux libres qui altèrent les cellules. Pour les neutraliser, il faut augmenter la quantité d’antioxydants. Le bon réflexe à chaque repas : consommez 2 à 3 légumes très colorés (choux rouge, poivron, brocoli…) + 1 à 2 pincées d’épices bio + 1 poignée d’herbes aromatiques variés.

Faites un break mental

Si cela est possible, trouvez le temps de mettre votre cerveau sur off. Convenez d’une heure selon vos priorités professionnelles ou personnelles pour éteindre tout écran (smartphone, tablette, télé) qui sur-sollicite vos pensées et vos émotions. Redécouvrez des activités simples tournées vers soi : la lecture, l’écriture, un passe-temps créatif…

2 activités idéales pour éliminer ses toxines

Transpirer ne fait pas maigrir mais permet d’évacuer un peu de polluants. Si la sueur contient surtout de l’eau, elle entraîne avec elle de nombreuses toxines métaboliques. Les pratiques qui permettent de l’augmenter participent donc au processus de nettoyage.

  • Marche rapide + bain chaud au-dessus de 38-39° : il faut enchaîner les deux dans la foulée.
  • Yoga Bichram, si la chaleur ne vous est pas contre-indiquée car les postures se font dans une ambiance à 40°.

3 recettes détox à tester

Le bouillon d’herbe : drainant. Dans 1,5 l d’eau, ajoutez une botte de persil plat, de ciboulette, de coriandre, 2 branches de sauge, 3 feuilles de laurier, une pincée de sel. Portez à ébullition, puis laissez cuire à feu doux. Filtrez avant de boire.

La purée de légumes primeurs spécial bon transit. Faites cuire 10 minutes à la vapeur : 250 g de petit pois écossés, 200 g de pousses d’épinard, 150 g de cresson. Puis mixez avec 2 cuillères à soupe de purée d’amande et servez avec une réduction de vinaigre balsamique.

Le pesto de marin : dépuratif. Passez au blender : 30 g d’algue déshydratée en paillettes, 2 gousses d’ail, 2 cuillères à soupe de levure malté, 10 cl d’huile d’olive. Délicieux pour assaisonner du quinoa et des légumes.

À lire aussi :

Detox anti-gras : 8 astuces pour maigrir sans se serrer la ceinture

Méthode hépato-détox : comment maigrir en prenant soin de son foie

Source: Femmeactuelle.fr

- Pub -

- Pub -

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Voir Plus