D’où vient le terme de « couvre-feu » ?

Le terme a été utilisé du Moyen-Age à nos jours.[FRANCK FIFE / AFP]

La région Ile-de-France et huit métropoles du pays vont devoir appliquer un couvre-feu à partir de samedi, pour lutter contre le coronavirus. Mais quelle est l’origine de ce terme ?

Le mot puise ses racines dans la période du Moyen-Age, où il désignait le moment où la cloche sonnait pour indiquer qu’il fallait éteindre les bougies et les feux allumés dans les habitations (bien souvent seule source de chaleur dans le foyer). On couvrait alors le feu avec un couvercle en fonte, afin d’éviter tout risque d’incendie au cours de la nuit. 

Avec les années et les siècles, la pratique a fini par être appliquée en temps de guerre, pour signifier qu’il fallait rentrer chez soi et éteindre (ou cacher) les sources de lumières. C’était notamment le cas lors de la seconde Guerre mondiale, pour ne pas donner d’indications à l’ennemi.

Le terme couvre-feu a finalement pris le sens qu’on lui connaît aujourd’hui, devenant synonyme d’un laps de temps dans une journée où il n’est plus autorisé de circuler dans la rue. Il est toujours utilisé lors de conflits armés, mais aussi en temps de paix, comme à partir de ce week-end. Il peut parfois, aussi, ne s’appliquer qu’à une catégorie de la population (comme les mineurs).

Retrouvez l’actualité sur le coronavirus ICI
Source: cnews.fr

- Pub -

- Pub -

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Voir Plus