Santé

Dysphonie : symptôme commun de plusieurs maladies !

Dysphonie : symptôme commun de plusieurs maladies !

L’émission vocale fait intervenir plusieurs structures :

  • L’appareil respiratoire : l’énergie nécessaire à la production sonore est fournie par la soufflerie pulmonaire.
  • Le larynx : c’est l’organe principal de la voix. Il oppose une résistance à l’air expiré et permet l’émission d’un son primaire.
  • Les résonateurs supra laryngés : pharynx, cavité buccale, fosses nasales.

L’atteinte d’une de ces structures va surement apporter des changements vocaux multiples dont la dysphonie est un exemple.

Dysphonia

C’est quoi donc une dysphonie et elle est due à quoi ?

La dysphonie : est une altération de la voix dont l’origine se situe au niveau du larynx. Donc toute dysphonie persistante impose un examen du larynx par le spécialiste ORL.

Chez l’adulte plusieurs pathologies peuvent causer une dysphonie :

  • Les laryngites aigues: c’est une pathologie extrêmement fréquente surtout en période hivernale. Elles s’installent brusquement au cours d’une affection rhino-pharyngée banale. Le traitement fait appel au repos vocal, à la suppression des facteurs irritatifs (tabac), aux anti-inflammatoires par voie générale et locale. Les antibiotiques sont indiqués si une étiologie bactérienne est retenue.
  • Les pharyngites chroniques : elles peuvent se présenter sous plusieurs formes cliniques : laryngite chronique hypertrophique rouge, laryngite chronique hypertrophique myxomateuse et laryngite chronique hypertrophique blanche. Mais elles ont comme dénominateur commun une irritation chronique de larynx. Certaines formes peuvent évoluer vers la cancérisation, de sorte que toute laryngite chronique doit être surveillée régulièrement. Dans les laryngites chroniques, la dysphonie persistante est habituellement le seul signe clinique (voix rauque, grave).
  • Le nodule des cordes vocales : lésion bénigne la plus fréquente, elle touche préférentiellement les femmes et siège à l’union du tiers antérieur et tiers moyen de la corde vocale. Elle est en générale bilatéral et symétrique et le traitement associe l’exérèse des nodules en microchirurgie laryngée et la rééducation orthophonique.
  • Les tumeurs malignes de larynx: le cancer de larynx est la principale préoccupation devant une dysphonie prolongée chez un adulte de 40 à 50 ans, tabagique. La dysphonie est en effet le principal signe d’appel des cancers de l’endolarynx. Le diagnostic doit être porté le plus précocement possible afin d’augmenter les chances de guérison. Donc toute dysphonie persistante chez un sujet de 40 à 50 ans, tabagique doit faire rechercher un cancer du larynx !
  • Les traumatismes du larynx : il peut s’agir de traumatismes fermés ou de plaies du larynx. Les lésions peuvent associer de façon variable : fractures, luxations, hématomes. En fonction de l’importance des lésions, une réparation chirurgicale peut être indiquée.

En Relation avec le Sujet

Tags

Sur le même theme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer