Santé

Dyspraxie : Stéphane Plaza se confie sur son trouble neurologique

Publicité

Témoignage : Vivre avec l'eczéma (Vidéo)

Télétravail, pass sanitaire, restos, concerts : ce qui change mercredi 9 juin

“Je suis dyspraxique en fait. Ça veut dire qu’on ne contrôle pas sa force et qu’on n’arrive pas à faire des lacets”. Cette confidence a été faite au micro d’Europe 1 par Stéphane Plaza. Souvent tête en l’air et gaffeur, l’agent immobilier le plus célèbre de France a révélé être atteint par ce trouble neurodéveloppemental. La dyspraxie touche la planification, la réalisation, la coordination et l’automatisation des gestes volontaires. Elle est la conséquence d’un dysfonctionnement cérébral. Selon le site Dys+, elle touche 3 à 6% des enfants et concerne principalement le geste dans sa réalisation et non dans son intention.

Ce n’est pas la première fois que l’animateur s’exprime au sujet de cette maladie. Dans un post Instagram publié le 14 mai 2020, il avait déjà évoqué ses difficultés : “En gros, c’est une altération de la communication entre le cerveau et le corps, les 2 fonctionnent très bien, mais pas ensemble ! maladresse, dyslexie, difficulté à maîtriser sa force et à faire ses lacets (ceux-là sont chez moi) organisation, rangement, repérage dans le temps compliqués, et difficulté à faire sa toilette tout seul entre autres … mais grande créativité ! Les handicaps sont une forme de singularité qui met toujours en valeur tant d’autres qualités insoupçonnées !”.

Publicité

Une prise en charge personnalisée

Si une grande maladresse représente le premier symptôme de la dyspraxie, d’autres manifestations existent : des troubles psychomoteurs, des troubles spatiaux, des troubles sensitifs, des troubles attentionnels, etc. 

Au regard de la multitude des symptômes, le diagnostic s’établit après de nombreux tests pluridisciplinaires. Comme l’explique le site Dys+, l’enfant doit consulter un neurologue, un psychomotricien, un pédopsychiatre, un orthophoniste, un ergothérapeute, un ophtalmologiste et un ORL. De même, la prise en charge de l’ensemble des symptômes doit être réalisée par une équipe  pluridisciplinaire afin de mettre en place une prise en charge individualisée.
 

Source: SanteMagazine.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page