Beauté

Est-ce que vous connaissez votre type de peau ?

Est-ce que vous connaissez votre type de peau ?

On classe les peaux en normales, grasses, sèches et mixtes. Mais la peau peut changer au cours des saisons (elle est beaucoup plus sèche pendant l’hiver) et au cours de la vie (de plus en plus sèche en vieillissement).

type de peau

La peau normale :

C’est L’état idéal. Tout concourt à sa beauté : la qualité du derme (la peau est ferme, tonique, et élastique), et la qualité de l’épiderme (le grain est fin et serré). Ceci évoque la peau de l’enfant avant la puberté ; retrouver sa « peau de bébé » est le rêve de beaucoup d’adolescents et d’adultes. Toutefois, la peau de l’enfant n’a pas de sébacée, c’est donc une peau très vulnérable aux agressions externes. Cette sécrétion commence au début de la puberté, d’une façon souvent anarchique (acné). Ensuite, la peau sera plus ou moins sèche ou grasse selon le flux de sébum, mais aussi selon son degré d’hydratation.

La peau grasse :

C’est une peau épaisse, d’aspect luisant, aux pores dilatés. Elle brille et fait « tourner » le maquillage. Cet aspect inesthétique est dû à la présence de sébum en trop grande quantité. Pour le vérifier, il suffit de poser sur le front (zone particulièrement grasse) un papier à cigarette ; une tache translucide apparaît qui persiste après séchage (alors qu’une tache de sueur disparaît). Le sébum est constituer de lipide et il est sécrété par les glandes sébacées qui le déversent dans le follicule pileux, graissant les poils mais aussi les cheveux (d’où l’association peau grasse- cheveux gras).  C’est au niveau du visage et du cuir chevelu que la densité des glandes sébacées est la plus forte. On peut avoir une peau grasse et ne pas avoir d’acné, c’est le cas quand le sébum s’écoule librement dans un follicule sébacé ne présentant pas d’anomalies. Une peau grasse vieillira moins vite et les rides apparaîtront plus tard. Elle n’a pas besoin de crèmes car elle fabrique elle-même, et suffisamment, son film lipidique protecteur.

La peau sèche et déshydratée :

On a l’impression d’avoir « la peau qui tire » elle a perdu sa douceur elle est rêche. Cette sensation tactile est due à la desquamation (élimination des cellules de surface), phénomène normal mais habituellement imperceptible au toucher. À un degré de plus, ce phénomène est visible : la peau pèle un peu et forme des dartres. Dans certaines malades, la desquamation est très accentuée comme dans l’eczéma et le psoriasis.

La peau mixte :

C’est le type de peau le plus courant : la peau est grasse sur le milieu du visage, et sèche sur les joues.

La peau masculine :

La peau des hommes est plus épaisse que celle des femmes, ce qui la rend plus résistante aux agressions. Sous l’influence des androgènes (hormones males).

Les glandes sébacées sécrètent davantage, la peau est donc plus grasse, ce qui est un autre facteur de protection. Mais ce film hydrolipidique protecteur est agressé par le rasage quotidien qui entraîne fréquemment rougeurs et tiraillements. Pour calmer le feu du rasage, les hommes ont fâcheuse habitude d’utiliser des après-rasages qui sont souvent trop irritants. Pire, certains hommes s’aspergent la peau du visage d’eau de toilette ou de Cologne.

Pour éviter irritations et allergies, il faut employer des mousses à raser qui respectent le pH légèrement acide de la peau, puis adoucir par une crème hydratante après le rasage.

En Relation avec le Sujet

Tags

Sur le même theme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer