Explosion, surchauffe, étincelles… Des dizaines de produits Amazon jugés dangereux toujours en vente

Amazon met en place un outil de détection des fraudes
Amazon met en place un outil de détection des fraudes — Geeko

Amazon aurait choisi de continuer de commercialiser sur son site des articles de sa gamme AmazonBasics pourtant signalés par des utilisateurs comme présentant un
danger. Plus de 70 références sont concernées. Certains des quelque 1.500 messages d’alerte publiés à leur sujet par les acheteurs remontent à 2016, montre une enquête menée par CNN et publiée ce jeudi. Parmi les objets mis en cause figurent des chargeurs de téléphone, des fours à micro-ondes, des câbles USB ou des destructeurs de documents.

Les consommateurs ont notamment mentionné dans leurs évaluations de ces produits des explosions, de fortes surchauffes, l’apparition d’étincelles ou de flammes ou encore la projection de produits chimiques. Certains acheteurs ont accompagné leurs commentaires de photos. Le média américain rapporte des cas de personnes blessées, de brûlures chimiques ou par le feu et d’
incendies.

Une gamme de produits pourtant qualifiée de sûre

Trente produits AmazonBasics sont toujours en vente alors qu’au moins trois commentaires mentionnent un risque de combustion, indiquent les investigations. Plusieurs objets signalés comme dangereux par leurs acheteurs ont cependant disparu du site après la publication de l’enquête. Le phénomène est d’autant plus problématique que les références commercialisées sous l’appellation AmazonBasics sont considérées comme sûres par les clients.

Les produits de cette gamme (créée en 2009) de produits très demandés à prix réduits sont souvent mis en avant sur le site en tant qu’« Amazon’s choice » ou « numéro un des ventes ». Face à la polémique, Amazon a souhaité détailler les mesures prises pour assurer l’innocuité de ses articles et assure que « la sécurité est [s] a plus haute priorité ».

« Nous savons que les clients s’attendent à des produits Amazon sûrs et de grande qualité, écrit l’entreprise dans un email à Business Insider. Nous appliquons une série d’actions préventives pour nous en assurer. » La société de Seattle évoque notamment des tests effectués par des laboratoires indépendants pour établir des normes, le choix de fabricants fiables, des tests réguliers des produits et la surveillance des commentaires des clients.

// Callback pour gestion de l’attente de la CMP, nécessaire en tcfv2
var mycallback = function(tcData, success){
if(success) {
if (tcData.eventStatus === ‘tcloaded’ || tcData.eventStatus === ‘useractioncomplete’ ) {
var e = document.createElement(“script”);
e.src = “https://widgets.outbrain.com/outbrain.js”;
e.onload = function() {
performance.mark(’20mn:Outbrain:End’);
};

var f = document.getElementsByTagName(“script”)[0];
f.parentNode.insertBefore(e,f);
// retrait du listener
__tcfapi(‘removeEventListener’, 2, function (success) {}, tcData.listenerId);
}
} else {
console.log(“Issue with outbrain callback”);
}
}

Source: 20minutes.fr

- Pub -

- Pub -

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Voir Plus