Faut-il un Plan cerveau en France ?

A quelques jours du lancement de la Semaine du cerveau, les associations dédiées aux maladies du cerveau alertent l’opinion publique et réclament un Plan cerveau.

Faut-il un Plan cerveau en France ?

Plan cancer, Plan Alzheimer… pourquoi pas un Plan cerveau, se demande la Fédération pour la recherche sur le cerveau (FRC), qui rassemble douze associations de patients.

Sous-estimées, invalidantes, les maladies du cerveau ont toutes en commun d’être multifactorielles dans leur mécanisme et irréversibles dans leur évolution. Les solutions thérapeutiques sont insuffisantes, faute d’innovations majeures dans ce domaine depuis 20 ans.

Un Français sur 10 concerné

Des pathologies mal connues, mais dont la fréquence ne cesse d’augmenter : un Français sur dix est concerné, et le nombre de malades devrait doubler entre 2020 et 2040.

Les “maladies du cerveau” regroupent les maladies neurologiques (Alzheimer, Parkinson, épilepsie, AVC, sclérose en plaques, sclérose latérale amyotrophique…), mais aussi les maladies psychiques et psychiatriques (addictions, dépression, schizophrénie, autisme, TOC…).

Pour comprendre comment ces pathologies se développent, il faut commencer par répondre à cette question : comment fonctionne un cerveau “normal ” à tous les âges de la vie ? Une recherche complexe, car le cerveau humain comporte cent milliards de neurones, chacun étant connecté à des milliers d’autres.

Des projets américains et européens déjà en cours

Le Pr André Nieoullon, président du Conseil scientifique de la FRC, a décidé de lancer un appel aux pouvoirs publics pour le lancement d’un Plan cerveau visant à coordonner toutes les actions de recherche : « La France se place dans le peloton de tête en Europe pour la recherche en neurosciences. Il est temps de mener une action politique forte  pour donner de la visibilité à cette recherche. »

Une initiative, qui intervient – et ce n’est sans doute pas un hasard – après le discours du président Obama le 12 février dernier annonçant son intention de booster la recherche sur le cerveau. Un projet, commandé par l’adminstration américaine, prévoit de construire une cartographie de l’activité cérébrale.

L’Europe n’est pas non plus en reste avec le projet Human Brain, dont l’objectif est de reconstituer un cerveau numérique sur le modèle du cerveau humain. Initié par la Suisse, ce programme bénéficie d’une importante dotation financière européenne. Plusieurs équipes françaises y participent.

Source : dossier de presse, Fédération de la recherche pour le cerveau, 20 février 2013.

Source: SanteMagazine.fr

- Pub -

- Pub -

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Voir Plus