Fermeture des lieux de culture: ils jouent et projettent Tartuffe pour protester

CINÉMA – “Si ce n’est que le ciel qu’à mes yeux on oppose, lever un tel obstacle est à moi peu de choses”, pouvait-on entendre dans la rue du théâtre du Petit Saint-Martin, situé rue Boulanger, à Paris. Ce samedi 9 janvier, quelques professionnels des métiers du spectacle et de la restauration ont projeté une version revisitée de la pièce de Molière “Tartuffe”, dans le Xe arrondissement de Paris, pour protester contre la fermeture des cinémas. 

Le gouvernement a provoqué une désillusion parmi les professionnels de la culture, prolongeant la statut-quo pour les cinémas, les théâtres et les musées qui espéraient rouvrir le 7 janvier. Quant aux bars et restaurants, ils ne rouvriront pas avant “a minima mi-février”, a précisé le Premier ministre Jean Castex dans sa conférence de presse du 10 janvier. 

Le spectacle, qui vise à dénoncer ces mesures, s’est donc déroulé à huis clos dans un restaurant mais la performance, filmée, a été projetée sur la façade du théâtre, au milieu des voitures et des passants. 

Les comédiens ont joué une troupe censée répéter une scène de Tartuffe.“Mais ils n’y arriveront pas parce qu’ils sont obnubilés par le fait que de toute façon ils ne le joueront jamais”, a expliqué Samuel Schurin, comédien et membre de la coordination des intermittents et précaires, au micro de France Bleu.

L’objectif est de “dénoncer les décisions de ce gouvernement qui masque un problème politique en mettant en avant un problème sanitaire, a poursuivi Samuel Schurin. Il ne s’agit pas de nier le Covid-19 mais de dire qu’interdire les musées mais autoriser les Galeries Lafayette ou les BHV, c’est bien un choix politique.”

Ça fait du bien, après trois mois de sevrageJulie, une spectatrice

C’est depuis un restaurant voisin que sont filmés les comédiens en direct. “L’idée était d’organiser une sorte de rencontre entre le monde de la restauration, de l’événementiel et celui de la culture par ce qu’on est tous fermés et logés à la même enseigne et on essaye en vain de se battre pour pouvoir rouvrir”, a expliqué son directeur et fondateur du mouvement “Restons Ouverts” David Zenouda à la chaîne locale. 

Les spectateurs étaient au rendez-vous pour cette séance de cinéma de courte durée. “De voir un peu de théâtre ça fait du bien après presque trois mois de sevrage !”, s’est notamment réjouie Julie, membre du public, toujours auprès de France Bleu.

À voir également sur le HuffPost: Cinémas, stations de ski… Tous les établissements fermés le resteront jusqu’à la fin janvier

 

 

Source: huffingtonpost.fr

- Pub -

- Pub -

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Voir Plus