Gauchers: les préjugés ont-ils la vie dure?

Gauchers: les préjugés ont-ils la vie dure?

Gauchers: les préjugés ont-ils la vie dure?
Les gauchers sont-ils meilleurs en sport? Plus intelligents? Ont-ils vraiment mauvais caractère? Le point avec une spécialiste de la latéralité.
Les gauchers sont-ils meilleurs en sport? Plus intelligents? Ont-ils vraiment mauvais caractère? Le point avec une spécialiste de la latéralité.

Qu’ont en commun Léonard de Vinci, Barack Obama et Rafael Nadal? Ils sont tous gauchers! À l’occasion de la journée internationale des gauchers, le 13 août, Joëlle Morice Mugnier, psychopraticienne et spécialiste de la latéralité nous aide à y voir plus clair.

1. Être gaucher, c’est écrire de la main gauche

Faux. Communément, on désigne comme gaucher celui qui utilise sa main gauche pour écrire. Or, la latéralité d’une personne se détermine à trois niveaux: oeil, main et pied. Une personne peut se dire droitière, mais être en réalité gauchère de l’oeil. Explication: son oeil directeur, celui qui donne l’impulsion à l’autre pour se déplacer latéralement (lire et écrire par exemple), est le gauche. Ce croisement “gaucher de l’oeil-droitier de la main” peut être à l’origine de difficulté au moment de l’apprentissage de la lecture et de l’écriture, voire de dyslexie.

2. Les gauchers sont plus intelligents

Ils sont plus créatifs en tout cas. Les gauchers vivent dans un monde de “droitiers”, qui ne leur est donc pas adapté. Pour évoluer dans ce système, ils vont devoir développer les deux hémisphères du cerveau, le droit et gauche, alors que les droitiers n’utilisent principalement que l’hémisphère gauche. Les gauchers vont solliciter davantage leur hémisphère gauche qui est notamment celui de la créativité.

3. On est gaucher de père en fils

Normalement oui.  Des travaux ont même été menés pour prouver un gène de la latéralité gauche. Toutefois, le facteur hérédité est faussé par l’environnement où tout est conçu par et pour des droitiers. 

4. Les gauchers sont meilleurs en sport

Oui, en tennis et en escrime. Les gauchers peuvent démontrer de plus grandes performances sportives que les droitiers. Chez les gauchers, c’est le même hémisphère qui traite les données visuo-spatiales et assure la réponse motrice. Ce circuit court leur font économiser ce temps précieux pour apprécier une trajectoire et anticiper les mouvements de l’adversaire. 

5. Finie l’époque des gauchers contrariés

Vrai en partie. Les gauchers ne sont plus contrariés au sens classique du terme c’est-à-dire de la main. L’époque des coups de règles sur les doigts, de la main gauche attachée dans le dos ou plongée dans l’eau bouillante comme punition est bel et bien terminée! Ces sévices avaient un lourd impact psychologique sur l’enfant. Mais en Occident, les gauchers sont de fait toujours contrariés par le sens gauche/droite de l’écriture et de la lecture. Ils écrivent et lisent en “fermeture”.

Vos témoignages nous intéressent. Etes-vous un gaucher heureux, contrarié ou indifférent? Racontez-nous. 

Source: Notretemps.com

- Pub -

- Pub -

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Voir Plus