En ce Moment

Ghana : Une mine d’or s’effondre, neuf personnes décèdent

Publicité
Une mine d'or, ici en République démocratique du Congo, en 2009.
Une mine d’or, ici en République démocratique du Congo, en 2009. — LIONEL HEALING / AFP

Neuf personnes sont mortes en début de semaine dans l’effondrement d’une mine d’or dans le nord du Ghana où les secours poursuivent leurs opérations pour tenter d’extraire d’éventuels survivants, a indiqué jeudi la police. Les accidents liés à cette activité d’extraction dans des mines d’or artisanale, connue localement sous le nom de « Galamsey », sont fréquents dans le pays.

Le dernier accident s’est produit lundi soir dans une mine reculée à Gbane, près de la frontière avec le Burkina Faso pendant une averse, a ajouté la police. « Nous avons lancé une opération de secours mardi et depuis jeudi nous avons été en mesure d’extraire neuf corps (de la mine) », a déclaré le porte-parole de la police David Fianko-Okyere.

Effondrement après des chutes de pluie

« Nous pensons qu’il y a encore trois corps coincés au fond et nous faisons tout ce que nous pouvons pour les sortir de là, morts ou vifs », a-t-il dit. Un témoin de l’accident, Yakubu Musah, a déclaré que la mine s’était effondrée après des chutes de pluie qui ont inondé le puits.

« Il y a environ deux ou plusieurs puits différents sous terre ici avec un seul tunnel qui les relie comme passage », a expliqué ce témoin. « Quand vous êtes en bas, il est très difficile de savoir ce qui se passe, je suis certain qu’ils (les victimes) ne savaient même pas qu’il pleuvait. Je ne crois pas qu’il y ait des survivants », a-t-il ajouté.

Ouverture d’une enquête

Un ministre régional, Stephen Yakubu, a déclaré que cette mine était légale, et non pas un site illégal d’extraction d’or. « Nous pensons que les pluies ont fragilisé les fondations du puits », a-t-il dit, ajoutant qu’une enquête serait ouverte pour déterminer les causes de l’effondrement.

Publicité

Dans un autre accident semblable survenu la semaine dernière, trois personnes ont été tuées dans une mine d’or illégale dans le sud du Ghana. Le pays est le deuxième producteur d’or d’Afrique, après l’Afrique du Sud. L’industrie minière dans ce pays implique de gros acteurs mondiaux, mais les activités minières artisanales représentent un problème persistant. Les accidents y sont fréquents : en 2019, 16 personnes avaient été tuées dans l’effondrement d’une mine artisanale dans une autre région du pays.

Source: 20minutes.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page