Grippe: et si cela dépendait aussi de votre date de naissance?

Grippe: et si cela dépendait aussi de votre date de naissance?

Grippe: et si cela dépendait aussi de votre date de naissance?
Des chercheurs américains ont mis en évidence le lien entre grippe et année de naissance.L’étude explique enfin pourquoi vous passez (ou pas) entre les mailles du filet!
Des chercheurs américains ont mis en évidence le lien entre grippe et année de naissance.L’étude explique enfin pourquoi vous passez (ou pas) entre les mailles du filet!

Vous êtes né avant 1968? Vous avez attrapé la grippe enfant? Et depuis, plus rien? La chance n’aurait rien à voir à cela. Il vous faudrait plutôt remercier la subtile horlogerie du corps humain. Car la pathologie provoquée par le virus influenza a peut être déterminé les (bonnes) réactions de votre système immunitaire pour la suite de votre existence en vous protégeant d’une infection identique ou similaire. Un mécanisme complexe décrypté par des chercheurs de l’Université de l’Arizona et de Californie (Etats-Unis). 
Leur étude (publiée en novembre 2016) indiquait que c’est en effet cette primo-infection qui déterminerait les réactions du système immunitaire pour le reste de la vie.

Trois types de virus influenza coexistent: le A, le B et le C (non pathogène pour l’homme). Ils évoluent chaque année, se modifient en permanence et de nouvelles souches naissent. Elles sont classées selon leur origine géographique et leur année d’isolement. Les Américains se sont penchés sur deux souches de grippe aviaire, la H5N1 et la H7N9, responsables de nombreux décès en 2005-2006 pour la première et en 2013 pour la seconde. Ils ont pour cela compilé un siècle de données – 1918-2015 – de six pays orientaux pour savoir quel fut le type de grippe actif année après année et quelles tranches d’âges en furent victimes.

Il ressort de l’analyse que certaines souches sont très présentes sur une longue période: la souche H1N1 occupe la première moitié du XXe siècle de 1918 à 1957. Puis, après 1968, c’est la H3N2 qui prend le relais. D’autres souches sont actives: ainsi, la souche H7N9 touche les personnes nées avant 1950 tandis que la H5N1 a plutôt touché les personnes nées autour de 1968.

Qu’est-ce que cela signifie?

Que lorsque vous attrapez pour la première fois la grippe, dans votre enfance, votre système immunitaire réagit en développant des anticorps contre la protéine du virus, l’hémagglutinine (le fameux « H » de la grippe H1N1, H5N1 etc). Ensuite, quand un nouvel épisode grippal apparaît, il y a un phénomène de reconnaissance qui réveille la mémoire du système immunitaire, le réactive et vous protège naturellement. Mais il y  a un hic: l’hémagglutinine, la protéine du virus a elle-même évolué en deux groupes. L’un se retrouve dans les souches H1, H2 et H5 et l’autre est présent dans les souches H3 et H7. Une variable, infime mais essentielle que les chercheurs voient apparaître après 1968. Des individus touchés avant 1968 par la grippe H5N1sont plus protégés contre son éventuel retour… mais sont en revanche plus vulnérables au H7N9, porteur de l’autre type de protéine du virus H, contrairement aux personnes nées après 1960 qui sont, elles, immunisées contre le H7N9.
À lire aussi:
Grippe saisonnière: l’homéopathie est-elle une alternative au vaccin?
Grippe: je me vaccine ou pas?

Autres articles
1 De 752
Source: Notretemps.com
laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Voir Plus