Handball : faut-il s’inquiéter pour les Bleus ?

Guillaume Gille n’a que quelques jours pour trouver la solution. [Icon Sport]

L’équipe de France va rejoindre l’Egypte pour commencer le Mondial 2021 de handball avec plusieurs interrogations en tête après une préparation qui ne laisse rien présager de bon.

En deux matchs – qualificatifs pour l’Euro 2022 – et seulement quatre jours d’écart, les Bleus ont montré qu’ils n’étaient pas vraiment prêts. Après leur défaite à Zrenjanin en Serbie (27-24), les handballeurs français ont arraché le match nul contre la Serbie (26-26) samedi soir à Créteil. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le scenario des deux rencontres a été sur de nombreux points semblable.

Privés de Nikola Karabatic, blessé, les coéquipiers de Michaël Guigou ont été trop poussifs pour espérer la victoire. Samedi soir, ils sont au moins revenus au score en accrochant le nul et ont même eu la balle de match, manquée dans les deux dernières secondes par Timothey N’Guessan. Au moins, un motif d’espoir.

«Clairement, je ne suis pas satisfait du résultat brut, a confié le sélectionneur Guillaume Gille. On s’était donné comme objectif de renverser ce goal average et de gagner ce match. Malheureusement on n’y est pas parvenu. C’est à mettre au crédit des Serbes, qui ont fait deux matchs solides, mais aussi à nos défaillances.»

Si pour la qualification au championnat d’Europe de l’an prochain, il n’y a pas d’inquiétude à avoir – ils doivent terminer à l’une des deux premières places de leur groupe -, c’est surtout à très court terme que les Bleus inquiètent. Avec le Mondial égyptien qui s’ouvre jeudi pour les Français contre la Norvège. Ils affronteront ensuite l’Autriche et les Etats-Unis.

A Guillaume Gille, qui a la lourde tâche de rattraper le passage catastrophique de Didier Dinart (dont il était adjoint) avec notamment une élimination dès le 1er tour de l’Euro 2020, de trouver les solutions rapidement. Pas chose aisée d’autant que la nouvelle génération tarde à prendre le relais de celle dorée.

Sur le terrain, l’osmose qui régnait à l’époque de Claude Onesta n’est plus vraiment flagrante. Gille n’a que quelques jours pour trouver la solution. Et éviter un terrible fiasco.

Retrouvez toute l’actualité du handball ICI
Autres articles
1 De 13
Source: cnews.fr

- Pub -

- Pub -

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Voir Plus