Monde

Harvey Weinstein renonce à témoigner, fin des dépositions

Harvey Weinstein sort du tribunal, à New York le 10 février 2020.
Harvey Weinstein sort du tribunal, à New York le 10 février 2020. — Mark Lennihan/AP/SIPA

Le producteur de cinéma Harvey Weinstein a confirmé mardi qu’il ne témoignerait pas lors de son procès pour agressions sexuelles, mettant fin aux dépositions et ouvrant la voie aux plaidoiries finales et aux délibérations du jury, qui s’annoncent compliquées.

Même si personne ne s’attendait à ce que le producteur de 67 ans témoigne, les avocats de la défense en ont laissé brièvement planer la possibilité mardi. Après s’être retirés un long moment avec leur client, ils ont cependant confirmé au juge qu’il ne témoignerait pas. Les accusés dans les procès pénaux américains ne sont pas tenus de prendre la parole, en vertu de leur droit à ne pas s’incriminer.

« M. Weinstein était prêt, désireux et avait même très envie de témoigner », a affirmé l’un de ses avocats, Arthur Aidala, à la sortie du tribunal de Manhattan. Mais ses avocats lui « ont dit que ce n’était pas la peine », car « les procureurs ont misérablement échoué à prouver leur dossier au-delà d’un doute raisonnable », a-t-il ajouté.

La notion de consentement plus floue que dans la plupart des procès

Six femmes ont, depuis le 22 janvier, témoigné pour l’accusation dans ce procès emblématique du mouvement #MeToo, affirmant que l’ex-magnat d’Hollywood, devenu un paria pour l’opinion publique, les avait sexuellement agressées.

Si Harvey Weinstein a été accusé de harcèlement ou d’agression sexuelle par plus de 80 femmes, il n’est jugé lors de ce procès que pour deux agressions présumées à New York : un viol supposé sur une aspirante actrice, Jessica Mann, en 2013, et un cunnilingus forcé sur une ex-assistante de production, Mimi Haleyi, en 2006. Mais dans ces deux cas, la notion-clé de consentement s’avère plus floue que dans la plupart des procès pour agressions sexuelles, selon des experts interrogés par l’AFP. Les deux femmes ont en effet reconnu au procès avoir eu avec Harvey Weinstein au moins un rapport sexuel consenti après l’agression supposée.

Source: 20minutes.fr
Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer