Henri Sannier : son apparition au Téléthon pour parler de sa maladie

henri sannier 1

Le polyamour vu par une sexologue (vidéo)

La pilule du lendemain et le dépistage des IST seront bientôt gratuits

Après son accident de voiture en décembre 2020, Henri Sannier attrape un virus qui va l’empêcher de marcher, affectant ses doigts et ses jambes. Il va passer plusieurs mois en fauteuil roulant. Habitué à une vie sportive, le journaliste de Tout le sport est contraint de faire face à cette épreuve. Alité pendant des mois, le journaliste finit par remarcher après en avoir rêvé.

« En juin dernier, pendant la nuit, je me suis levé pour aller chercher un médicament. Et j’ai marché ! En fait, je pense que j’ai pris conscience que je pouvais remarcher […] J’étais le plus heureux, comme si j’avais gagné le Tour de France ! ».

Il a décidé de témoigner pendant cette édition du Téléthon, pour parler de sa maladie auto-immune qui l’a paralysé pendant des mois.

Atteint d’une neuropathie

Les médecins ont mis du temps à comprendre de quel mal souffrait le journaliste. Il s’agit d’une neuropathie qui est un trouble neurologique, qui dans ce cas, touche les mains et les jambes du journaliste, mais pas le cerveau.

« Je suis allé dans un premier temps au CHU d’Amiens où j’ai été soigné pour un syndrome de Guillain-Barré. Mais les médecins qui pensaient que ce n’était pas ce syndrome m’ont dirigé vers l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris. Là-bas, j’ai reçu un autre traitement : la plasmaphérèse. », raconte-t-il.

Le principe de la plasmaphérèse est de filtrer le sang du patient pour renouveler le plasma, pour assurer le bon fonctionnement de l’organisme. Le journaliste se rend toutes les six semaines à Paris pour recevoir son traitement.

Autres articles
1 De 57 616
Source: SanteMagazine.fr
laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Voir Plus