En ce Moment

Inondation : Angela Merkel sur place pour réconforter les victimes

Publicité
Angela Merkel au chevet des victimes ce dimancheAngela Merkel au chevet des victimes ce dimanche[Christian LIETZMANN / POOL / AFP]

À peine rentrée de Washington, Angela Merkel rend visite aux familles de victimes des inondations en Allemagne. La chancelière viendra ce dimanche 18 juillet réconforter les survivants et les proches de ceux qui ont perdu la vie dans la catastrophe.

Au moins 183 morts ont pour le moment été recensés par les autorités allemandes et belges depuis le début du phénomène. Si dans certaines zones, la situation tend à s’améliorer, les crues s’accentuent dans le sud du pays et en Autriche

Le gouvernement d’Angela Merkel a d’ores et déjà annoncé une aide d’urgence d’au moins 300 millions d’euros pour les victimes, ainsi qu’un grand programme de reconstruction pour les zones les plus sinistrées. C’est d’ailleurs à Schuld, un village en grande partie détruit par les inondations, que la chancelière se rend ce 18 juillet. 

La catastrophe naturelle, considérée comme la plus grave de l’histoire récente allemande, prend également une tournure politique. En effet, le 26 septembre prochain auront lieu les prochaines élections législatives, afin de former le prochain parlement en charge de choisir le nouveau ou la nouvelle chancelière. Angela Merkel, au pouvoir depuis 2005, a en effet décidé de se mettre en retrait à partir de cette date. 

Polémique en plein deuil

Alors que les experts mettent en avant le rôle du réchauffement climatique dans les inondations, tous les candidats mettent leur programme en avant sur le sujet. Une question qui pourrait donc remettre en cause les tendances actuelles, d’autant que le successeur désigné de la chancelière au sein de l’union chrétienne-démocrate, Armin Laschet, est au centre d’une polémique. 

Publicité

L’homme a en effet été filmé en train de rigoler alors qu’il était en visite dans les zones touchées par les inondations, et ce en plein discours du président de la République Frank-Walter Steinmeier. Face aux très nombreuses critiques et attaques dans les médias et sur les réseaux sociaux, le favori des sondages a été contraint de s’excuser. Peut-être que la venue d’Angela Merkel saura faire oublier le faux pas du candidat, à deux mois de ce scrutin déterminant. 

Source: cnews.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page