Jeunes et préservatif : une histoire compliquée

Un sondage mené à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida montre que les idées reçues concernant le VIH, les IST et les préservatifs ont la vie dure chez les jeunes.

Jeunes et préservatif : une histoire compliquée

Près de 36,7 millions de personnes vivent avec le virus du sida dans le monde, et 1,1 million en sont mortes au cours de cette dernière année. En France, 30 000 personnes ne savent pas qu’elles sont porteuses du VIH. C’est pourquoi, à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, organisée le 1er décembre, le laboratoire Terpan, les distributeurs de préservatifs Smile, et So Sexy, ainsi que Trendy, le site lifestyle de l’Etudiant, ont posé des questions à 700 jeunes pour mieux comprendre leur rapport au préservatif.

Près de 40% estiment ne pas être suffisamment ou pas du tout informés. Kamal Yahiaoui, président du laboratoire Terpan, explique cette tendance : “La génération des années 1990-2000 n’a pas eu accès au même discours de prévention que la génération sida. Les jeunes d’aujourd’hui sont très mal informés et surtout n’ont plus peur du sida. Ils ont retenu que l’on peut vivre avec le VIH et que pris à temps et bien traitée la charge virale pourrait même devenir indétectable ! Les jeunes d’aujourd’hui doivent, certes, vivre avec cette épée de Damoclès mais ne la considèrent plus si dangereuse que ça”.

Tous concernés

Ce manque d’information se traduit par une recrudescence des infections sexuellement transmissibles (IST) comme la syphilis et par une persistance des idées reçues. En effet, 19% des sondés pensent que le VIH peut être transmis par les moustiques, 4,5% par les baisers, 3,5% en s’asseyant sur des toilettes publiques. Environ 4% des jeunes interrogés sont convaincus que les contraceptifs comme la pilule, le stérilet et l’implant protègent des IST. Et si 66% se sentent concernés par le risque de contracter une IST, 33% sont angoissés à l’idée de se faire dépister.

“Le sida concerne tout le monde, toutes les générations, les hétérosexuels, les homosexuels, les hommes, les femmes. Nous avons la chance de vivre dans un pays où il est facile de ne pas contracter le sida, il suffit d’utiliser le seul moyen efficace : le préservatif. Il en existe une multitude et il faut être attentif à trois choses : choisir la bonne taille, s’assurer que le préservatif a été testé électroniquement et ne pas négliger le lubrifiant qui réduit les risques de déchirures et améliore le confort”, rappelle Kamal Yahiaoui.

Autres articles
1 De 3 988
Source: SanteMagazine.fr

- Pub -

- Pub -

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Voir Plus