La réalité virtuelle selon Facebook dans une paire de lunettes noires

La cellule de recherche du réseau social a présenté un projet de masque de réalité virtuelle compact. Il ressemble exactement à une paire de lunettes opaques.

Lunettes de réalité virtuelle de Facebook

Le nouveau concept de lunettes de réalité virtuelle de Facebook vise le faible encombrement. Il sera présenté à la conférence SIGGRAPH de 2020.

Facebook

Il n’y avait jusque-là guère que Microsoft pour proposer des lunettes dites “holographiques” avec l’HoloLens. Cette visière à écran transparent, ressemblant à des lunettes, est dédiée à la réalité augmentée. Or, Facebook a lui-aussi présenté fin juin des lunettes holographiques. A cette différence qu’elles sont dédiées à la réalité virtuelle et que l’accessoire ressemble véritablement à une paire de lunettes noires standard, avec ses deux lentilles et ses branches à placer sur les oreilles.

Des lunettes pour couper du réel l’utilisateur

Conçu par deux chercheurs du Facebook Research Lab, il sera présenté à la conférence annuelle SIGGRAPH, qui aura lieu de manière virtuelle, en ligne, pour cause de pandémie de Covid-19. La date n’est pas encore arrêtée.

Il s’agit de lunettes totalement opaques, faites pour immerger et couper du réel l’utilisateur, comme peuvent le faire les visiocasques Oculus Rift (appartenant à Facebook) ou HTC Vive. L’accessoire a pour principal intérêt d’être infiniment moins encombrant et plus léger.

Un écran et des lentilles rapprochés les uns des autres

Pour y parvenir, les chercheurs ont travaillé à rapprocher l’écran, la lentille et les yeux de la personne les uns des autres. Jusque-là, pour que l’image soit nette, la lentille bombée (comme une loupe) des casques de réalité virtuelle traditionnels est distante de l’écran. C’est ce qui donne à ces appareils cette allure de museau allongé. 

Le nouveau concept de Facebook se base sur une lentille holographique, qui est plate et permet de s’affranchir de la courbure encombrante d’une lentille traditionnelle. Ce choix technique est combiné à un autre : faire parcourir à la lumière qui produit l’image un trajet plus long que ce que l’espace physique disponible entre la lentille et l’écran lui permettrait normalement. En clair, le rayon lumineux est envoyé une première fois sur la lentille holographique, revient sur l’écran, repart vers la lentille et arrive à l’œil de l’utilisateur (voir schéma ci-dessous). Résultat de tous ces aspects techniques : le système de projection est épais de seulement 9 mm, pour une largeur de champ de vision de 90°.

Crédit : Facebook

L’accessoire n’est pour l’heure qu’une démonstration de faisabilité. Toutes les questions sur l’autonomie et la batterie ne sont pas évoquées dans ce travail et l’image obtenue est pour l’heure en niveaux de verts et noirs. Facebook n’a annoncé aucune mise à disposition, commercialisation ou autre test. Mais prouve que le domaine toujours incertain de la réalité virtuelle continue de l’intéresser.

Source: Sciencesetavenir.fr

- Pub -

- Pub -

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Voir Plus