Nutrition

La science explique combien de temps vous devez faire un régime pour perdre du poids (et le maintenir)

Publicité

L’alimentation et la prise de poids sont des préoccupations majeures pour plusieurs d’entre nous, et leur importance demeure invariable peu importe l’âge ou le sexe de la personne concernée. En effet, les aliments riches en gras et en sucre pullulent à tous les coins de rue et sur tous les étalages, où que nous soyons. Ainsi, perdre du poids s’apparente parfois à une cause perdue. Pourtant, cet objectif est loin d’être inaccessible, pour peu que l’on comprenne la bonne marche à suivre. Pour vous aider, cet article dévoile les recommandations des scientifiques quant à la durée exacte qu’il faut suivre pour mener à bien un régime.

Afin de vous motiver à perdre vos kilos en trop, il est impératif de vous munir de discipline, de patience et de maîtrise de soi. Le but étant que vous puissiez atteindre vos objectifs de manière saine et surtout, que ces derniers vous dirigent vers une meilleure hygiène de vie à long terme pour éviter l’effet yo-yo tant redouté. 

Ce que dit la recherche sur les régimes de perte de poids

La perte de poids consiste en grande partie à croire que vous en êtes capable et à être conscient que la perte de poids ne se fera pas du jour au lendemain.

En 2016, l’Université de Copenhague a publié une étude dans l’European Journal of Endocrinologyportant sur l’obésité et la perte de poids.

L’étude en question a rassemblé un échantillon de 20 personnes souffrant d’obésité. Afin de perdre du poids, ces dernières ont suivi un régime pauvre en calories pendant huit semaines. Suite à cela, les participants ont dû suivre un second régime pendant une année entière afin de stabiliser leurs efforts. Afin d’atteindre un résultat optimal, des nutritionnistes leur rendaient régulièrement visite pour leur apporter des conseils et faire le point sur leur progrès. 

Publicité

A trois occasions pendant l’étude, les chercheurs ont prélevé des échantillons de sang des participants. La première au début de l’étude, la seconde pendant la phase de régime, et la troisième, après la phase de maintenance du poids. Cette initiative des chercheurs avait pour but d’examiner le taux d’hormones responsables de la faim chez les sujets, car celles-ci seraient grandement responsables de l’échec de certains régimes. En effet, plus le corps subit un régime restrictif, plus il utilisera les moyens mis à sa disposition pour vous faire manger plus ou pour combattre la perte de poids, notamment en augmentant son taux de ghréline (hormone stimulant la faim).

Les résultats se sont avérés surprenants. En effet, les scientifiques ont constaté qu’au terme de leur expérience, les niveaux de ghréline étaient moins élevés que pendant la période restrictive de régime. Ce constat signifiant que le corps s’était adapté à son nouveau poids et qu’il était désormais possible de maintenir ce dernier sans avoir à subir des mécanismes de défense métaboliques. 

Cette étude a pu faire une nouvelle découverte extrêmement importante. Le suivi d’un régime pendant 2 mois allié à une phase de stabilisation d’un an serait un moyen fiable d’aider le corps à réduire les fringales et à s’adapter à un nouveau poids ainsi qu’à de nouvelles habitudes alimentaires.

Mais quel régime suivre ?

A priori, tous les régimes se basent sur un apport calorique moindre pour favoriser la perte de poids. Cependant, il existe une variété de régimes, chacun doté de spécificités et de caractéristiques qui lui sont propres.  Voici 2 exemples pour vous aider à atteindre vos objectifs minceur. 

1. Le régime Pegan

Ce régime est une fusion entre le régime végétalien (Vegan) qui est à base de végétaux et du régime paléolithique qui implique des aliments que nos ancêtres homo-sapiens consommaient avant l’avènement de l’agriculture, à savoir la viande animale, les fruits et les baies, d’où la provenance du mot « Pegan ». 

Ainsi, ce régime fournit tous les antioxydants, fibres et graisses saines que vous attendez d’un régime végétalien, avec les avantages des protéines contenues dans la viande. Cet équilibre avec des aliments faibles en glucides permet de perdre du poids tout en ayant les nutriments nécessaires à une bonne santé globale.

2. Le régime méditerranéen

Le régime méditerranéen est appelé ainsi car il intègre des habitudes de vie saines des pays limitrophes de la Méditerranée. Il arrive en tête de liste des régimes recommandés par la médecine occidentale.

Ce régime inclut la consommation de beaucoup de légumes, d’huile d’olive, de poisson gras et de noix, sans aucune restriction calorique. Combinez cela avec la réduction du sucre, qui était traditionnellement une rareté dans la région méditerranéenne, et vous avez la base du régime méditerranéen. 

D’après une méta-analyse d’essais comparatifs randomisés réalisée en 2011, les résultats ont montré que le régime méditerranéen était efficace pour perdre du poids, surtout lorsque le régime alimentaire était associé à une restriction énergétique et à une activité physique. Les résultats ont également indiqué que le régime méditerranéen permet de réduire le cholestérol LDL (mauvais cholestérol) de manière plus efficace que les régimes faibles en gras et en glucides.

Il est important de garder à l’esprit que tout régime sain pour perdre du poids doit être équilibré et varié, tout en pratiquant une activité physique régulière et en buvant des quantités suffisantes d’eau.

Source: santeplusmag.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page