Religion

Le sionisme III

Publicité

Le sionisme III

 

Nous finissons donc notre série consacrée au sionisme, par la suite de la présentation des idées et croyances des sionistes issues des Protocoles des Sages de Sion, puis nous évoquerons les racines intellectuelles et idéologiques du sionisme ainsi que son influence sur le monde :

Les idées et croyances des sionistes émanant des Protocoles (suite) :

– Le sionistes pensent qu’ils doivent en apparence s’opposer au travail de destruction qu’ils organisent eux-mêmes, dénoncer l’injuste dont ils sont les auteurs, appeler à la liberté qu’ils ligotent et condamner la tyrannie dont ils sont les principaux financiers.
– Selon eux, ils doivent contrôler toute la presse, et tous les cas tous ses organes qui comptent et font l’opinion, l’objectif étant de diffuser des idées fausses afin qu’elles deviennent des vérités, il s’agit également d’utiliser cette presse pour détourner les gens de ce qui leur est vraiment profitable et de les faire courir derrière leurs passions et leurs bas instincts.
– Pour les sionistes œuvrant à la domination du monde dans l’ombre, les dirigeants seraient incapables de désobéir à leurs injonctions et ordres, car ils savent très que la prison ou la mort est la destinée de ceux qui se rebellent contre eux, ainsi s’ils veulent éviter cela, ces gouvernants n’ont d’autre choix que leur obéir docilement et sans trop réfléchir afin de défendre au mieux les intérêts de cette engeance malfaisante.
– Ils disent qu’ils travailleront à dissimuler leurs projets et plans jusqu’à ce qu’ils se réalisent et qu’ils n’anéantiront les forces des nations qu’au moment opportun.
– Ils affirment que ce sont eux qui ont élaboré le système électoral moderne fondé sur la majorité absolue afin de faire accéder aux fonctions suprêmes ceux qu’ils sponsorisent par un travail patient de création du consentement et de la formation de l’opinion publique dans le sens souhaité, autrement dit l’idée est de mettre en avant leurs candidats afin de les imposer aux gens via une propagande médiatique savamment orchestrée, c’est ce qu’on appelle la « démocratie d’opinion ».
– Ils ambitionnent aussi de détruire et d’atomiser les familles ainsi que de pousser les gens à un individualiste narcissique et forcené, de même qu’ils favoriseront au sein de cette société libérale et concurrentielle des individus acquis à leurs idées et les aideront à accéder à des postes à responsabilités.
– Ils ont également pour stratégie de domination de ne laisser accéder au pouvoir que des individus ayant des « casseroles » cachées, c’est-à-dire des dossiers compromettants pouvant être utilisés contre eux, notamment en les divulguant, dans le cas où ces politiciens véreux auraient l’idée de ne pas obéir complètement à leurs maîtres ; par ailleurs, ces dominateurs de l’ombre ont pour spécialité la fabrication artificielle de leaders totalement démonétisés, c’est-à-dire sans autonomie, ni charisme, ni courage.
– Ils ont également pour stratégie de favoriser les coups, d’Etat, les déstabilisations de régimes et autres révoltes populaires chaque fois que cela peut servir leurs intérêts objectifs.
– Ils disent en outre qu’ils ont mis en place leurs forces occultes afin de réaliser leurs objectifs, il s’agit notamment de la franc-maçonnerie ; toutefois, ils pensent avec mépris que les « goyim » ignorent complètement la réalité cachée de ces forces, ils ne font stupidement que croire en elles, certains adhèrent même à leurs loges sans se rendre compte qu’ils sont dominés et servent des intérêts qui les dépassent.
– Ils considèrent que la diaspora du « peuple élu » fut selon eux une véritable bénédiction et non une cause de faiblesse, car en effet cette dispersion forcée aux quatre coins du monde a permis à ce peuple de prendre pied partout en travaillant de manière concertée à la domination du monde.
– Ils ambitionnent de mettre la main sur toutes les maisons d’édition, ainsi que plus globalement sur tous les moyens de l’expression de la pensée humaine, ils envisagent même de faire mettre légalement la clé sous la porte de toute maison d’édition qui ne suivrait pas la ligne idéologique tracée par eux.
– Ils veulent en sus prendre le contrôle de toutes les revues et tous journaux aux lignes politiques et idéologies variées afin que tous ces organes de presse se soumettent aux intérêts sionistes.
– Ils pensent qu’il est nécessaire d’occuper les goyim avec des divertissements frivoles et futiles, des clubs sans intérêts, des arts inutiles, du sexe ou des drogues, et ce afin de les empêcher de s’opposer à leurs plans de domination.
– Ils estiment même qu’il est nécessaire de réformer en profondeur tout le système académique et universitaire afin de mettre ce dernier à leur service.
– Ils préviennent qu’ils sont prêts à user de tous les moyens, y compris les violents, afin de briser ceux qui se mettraient en travers de leur route.
– Ils disent aussi qu’ils vont multiplier les loges maçonniques et y attirer des gens ayant des positions importantes dans la société, encore une fois l’intention avouée de cette méthode est d’étendre encore plus leur influence sur les sociétés.
– Pour finir ils affirment haut et fort et dans détour qu’une fois que le pouvoir sera totalement entre leurs mains, ils ne toléreront l’existence d’aucune autre religion sur terre si ce n’est la leur, c’est-à-dire la religion talmudo-sioniste.

Publicité

Les racines intellectuelles et dogmatiques du sionisme :

Le sionisme vient directement de la Thora, c’est cette dernière qui a insufflé cet esprit nationaliste agressif et belliqueux chez les Juifs, et ce, depuis le début de l’existence de cette communauté. En fait, le mouvement lancé par Herzl, quand bien même il revêt un aspect laïc, n’est la revivification d’éléments conceptuels présents depuis l’aube du judaïsme.
Il faut savoir en outre que le sionisme s’appuie sur les enseignements de la Thora et du Talmud ; toutefois, il nous faut mettre en évidence le fait que la plupart des leaders sionistes d’hier et d’aujourd’hui étaient et sont des athées, en réalité pour ces chefs sionistes, le judaïsme n’est qu’un moyen d’unifier les rangs juifs ainsi que de gagner les autorités religieuses juives, qui ont une grande influence, à leur projet qui est avant toute chose un projet politique.
Il est important de noter que la majorité des Juifs considèrent le Talmud comme étant pour eux une véritable constitution religieuse, ce dernier est un recueil de textes rédigés par des rabbins et jurisconsultes juifs qui y ont inscrit les limites pour tous les aspects de la vie privée et de la vie publique, les docteurs de la loi juive y ont en outre consigné les règles et les enseignements qui justifiaient leur position sociale et politique et qui inculquent dans l’esprit des diverses générations de ses lecteurs un mépris pour la société humaine (non juive) ainsi qu’un désir de revanche contre cette dernière, le désir de capter tout l’argent de ses membres, la volonté de détruire leurs esprits et leur dignité ou bien encore la détermination à faire couler le sang des non-juifs afin de l’utiliser lors de certaines occasions religieuses durant lesquelles des gouttes de sang humain sont notamment dans les pains azimes que les Juifs consomment à Pessah (Pâques).

La grande influence du sionisme sur le monde :

Le sionisme est la version politique du judaïsme politique mondial, il est, comme l’on décrit les Juifs eux-mêmes, comme la divinité hindoue Vishnu qui possède plus de cent bras, ainsi le sionisme a au moins une de ses innombrables mains ou tentacules sur toutes institutions et organisations étatiques à travers le monde, le but étant de contraindre ces dernières à servir les intérêts de cette « pieuvre globalisée ». Ce sionisme international est celui qui a créé et dirige l’Etat juif ; par ailleurs, il faut souligner qu’il possède des centaines d’associations et officines très influentes en Europe et aux Etats-Unis, et ce, dans des domaines divers et variés qui ont l’air d’être opposés en apparence mais qui en réalité travaillent pour les intérêts du sionisme mondialisé. Notons que certaines personnes exagèrent la réalité de la puissance de cette organisation planétaire au service des Juifs et d’autres à l’inverse la sous-estime, en fait, les deux positions sont erronées, car il semblerait, si on s’appuie sur les faits, que les sionistes connaissent aujourd’hui une période d’apogée historique exceptionnelle, apogée fondée sur le mensonge et le vol qui ne peut aboutir qu’à une déliquescence.

Ce qu’il faut retenir de ce que nous avons mis en évidence :

Nous avons bien vu à travers notre démonstration que le sionisme est un mouvement politique raciste et extrémiste ayant pour but de dominer la planète par le truchement de l’Etat juif qui s’est illégalement installé en Palestine, nous avons vu en sus que son nom vient du nom du Mont Sion en Palestine. Par ailleurs, il nous faut retenir que ce mouvement se fonde idéologiquement sur une interprétation malhonnête et calculatrice des enseignements de la Thora et du Talmud qui sont eux-mêmes déjà des textes porteur d’une idéologie haineuse et belliqueuse, ainsi l’idéologie sioniste puisant à ces sources appelle notamment à mépriser les non-juifs ou goyim et à exploiter ces derniers autant que cela est possible. Enfin, nous avons vu que les Juifs ont inscrit dans un texte qui aurait dû rester secret, les Protocoles des sages de Sion, les fondements de leur vision du monde ainsi que les moyens funestes que ces derniers envisagent de mettre en œuvre afin de le dominer, il est possible de dire que l’idéologie contenue dans ces Protocoles est l’une des plus dangereuses que l’histoire du monde ait connue, dangereuse car ses tenants se sont donnés mes moyens, via le contrôle de l’économie mondiale, de réaliser leurs plans qui sont une menace pour l’humanité toute entière. Notons pour finir que certains ont prétendu que ces Protocoles étaient un faux forgé l’Okhrana, les services secrets du Tzar de Russie ; cependant, la question n’est pas en fait pas de discuter de l’authenticité technique de ce texte, mais plutôt de se demander si ce qu’il contient correspond à la réalité que nous constatons chaque jour un peu plus, et en effet, il ne fait nul doute que le sionisme international dans sa forme actuel donne bel et bien l’impression que le projet de ces « Sages de Sion » a été mené à bien.

Dr. Mâni’ ibn Hamâd al-Djahnî
 

Source: islamweb.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page