Le sundo

Publicité

Stimuler les centres d’énergie, respirer profondément, s’assouplir tout en douceur… Cette discipline coréenne traditionnelle permet de reprendre contact avec son corps tout en apaisant l’esprit : on est proche de la paix intérieure !

C’est quoi ?

Pratiqué pendant des siècles sous le nom de taoïsme de la montagne, le sundo était enseigné par des ermites. Fondé sur des techniques de respiration abdominale et des connaissances en médecine, c’est une pratique extrêmement codifiée. Après les assouplissements, on enchaîne assis ou debout des postures, rythmées par des chants traditionnels coréens. Ces positions stimulent trois centres d’énergie : le nombril, le plexus et le troisième œil, point entre les deux yeux. La dernière partie du cours consiste en un travail d’étirements et de torsions. On aborde aussi la méditation assise, qui aide à se concentrer.

Les bienfaits

Le sundo apporte beaucoup de souplesse, renforce les muscles et améliore la motricité. Il y a moins de tensions dans le corps et les gestes se font plus déliés. En pratiquant régulièrement, on retrouve le calme et la paix intérieure.

Publicité

Pour qui ?

Tous ceux qui cherchent à se renforcer tout en gagnant en souplesse.

Source: Femmeactuelle.fr

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer