Religion

Le Troisième jour: Le dixième jour de Dhoul Hidja

Publicité

Le Troisième jour: Le dixième jour de Dhoul Hidja

Le Troisième jour: Le dixième jour de Dhoul Hidja

La marche vers Mina / Le jour de l’égorgement
Après l’accomplissement de la prière du matin et avant le lever du soleil, le pèlerin se dirige vers Mina et s’efforce de multiplier la Talbiya. 
Quand il atteint Wadi Mouhassir qu’il hâte légèrement le pas.
Les actes à accomplir à Mina au Jour de l’égorgement sont divers :
– Le jet de Djamrate Al Aqaba,
– L’égorgement de l’offrande
– Le rasage des cheveux
– Tawaf Al Ifadha
– Le Saây  (pour celui qui ne s’en est déjà pas acquitté).
1- Le jet de Djamrate Al Aqaba
En lançant chacun des sept cailloux, le pèlerin dit: « Au nom d’Allah. Allah est le plus Grand.»
En commençant le jet des cailloux, le pèlerin cesse de répéter la Talbiya.
Le temps consacré au jet des cailloux commence dès l’aube du Jour de l’Egorgement jusqu’à l’aube du jour suivant. Pourtant, selon la Sunna, le jet se fait dans l’intervalle séparant le lever du soleil de sa déclinaison (le temps du midi). Il est, en outre, permis de pratiquer ce rite depuis le coucher du soleil jusqu’à l’aube.
Il faut faire en sorte que le caillou lancé frappe le poteau de la Djamra et tombe dans sa circonférence. Le pèlerin doit faire face à la Djamra, en ayant Mina à sa droite et la route menant à La Mecque à sa gauche.
2- L’égorgement de l’offrande
Il n’est obligatoire que pour celui qui pratique un Hadj du type Tamattou`ou du type Qirane seulement. Il existe actuellement à La Mecque des institutions qui se chargent au nom du pèlerin d’acheter l’offrande (la brebis), de l’égorger et de la distribuer aux pauvres à travers le monde. Le pèlerin qui est incapable d’égorger une offrande doit jeûner en compensation trois jours à La Mecque et sept autres en rentrant chez soi.
3- Le rasage ou le raccourcissement des cheveux
Il faut se raser les cheveux ou bien les raccourcir. Pourtant, il est préférable de couper ras ses cheveux à l’aide du rasoir car le Prophète, , a dit : « Qu’Allah fasse miséricorde à ceux qui se rasent la tête ».
La femme doit, également, couper ses cheveux mais seulement de la mesure d’une phalangette. Sachez que le rasage de vos cheveux vous assurera une rétribution énorme : chaque cheveu rasé vous ajoutera une œuvre pie et vous dissipera un péché et vous augmentera d’un degré.
A cette étape le pèlerin quitte partiellement l’état de consécration rituelle. Tout ce qui lui a été interdit durant l’Ihram, lui deviendra permis, sauf la copulation qui lui sera permise dès qu’il accomplira le Tawaf du déferlement (Ifadha).
4- Le Tawaf du déferlement : Ifadha
A son retour à La Mecque en provenance de Mina, le pèlerin fait sept tours autour de la Kaâba, puis accomplit les deux Rakaâtes du Tawaf. Il se rend, ensuite, à Zamzam et fait le Saây entre As-Safa et Al Marwa, s’il ne l’avait pas déjà accompli.
A l’issue du Tawaf du déferlement, le pèlerin quitte complètement l’état de consécration rituelle, c’est-à-dire qu’il retourne à sa vie normale. Puis, le pèlerin retourne à Mina pour y passer la nuit et accomplir le jet des trois Djamarates durant les trois jours suivants.
Source: islamweb.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page