Les 4 petites habitudes qui aident à garder la ligne

Des chercheurs américains ont observé que les personnes minces ont adopté des reflexes alimentaires basés sur le plaisir et sur la qualité plutôt que sur la restriction.

Les 4 petites habitudes qui aident à garder la ligne

Gel hydroalcoolique : quelles précautions en cas d'eczéma ou de psoriasis ?

Vaccination contre le Covid-19 : vous pouvez signaler tout effet indésirable

Au lieu de vous demander avec jalousie comment votre collègue arrive à rester mince sans faire d’efforts alors que vous suivez un régime draconien depuis des mois, pourquoi ne pas lui poser directement la question ? Vous découvrirez que ce sont des petits gestes simples qui l’aident à rester en forme, dont elle n’a peut-être même pas conscience. D’après une étude menée par le Cornell Food & Brand Lab et citée par Real Simple, ce sont ces techniques non-restrictives qui donnent les meilleurs résultats.

Les scientifiques ont trouvé des volontaires à leurs tests grâce au , une sorte de groupe d’études auquel les personnes qui arrivent à bien contrôleur leur poids peuvent s’inscrire. Ils leur ont ainsi proposé un questionnaire concernant l’alimentation, le sport et les habitudes quotidiennes avant de les séparer en deux groupes.

La qualité et l’écoute

Le premier comptait 112 adultes qui ne suivaient des régimes que très rarement et étaient catalogués comme “minces sans faire d’efforts”. Le second groupe, au contraire, était composé de personnes très attentives à leur apport alimentaire et souvent au régime. Après avoir comparé leur hygiène de vie, les auteurs de l’étude ont remarqué des stratégies communes aux membres du premier groupe :

  • choisir des aliments de très bonne qualité. Environ 65% de ce groupe mangeait des légumes à chaque diner, et 51% des fruits et des légumes au petit déjeuner ;
  • préparer les repas à la maison au lieu d’aller au restaurant trop souvent ;
  • écouter leurs envies et leurs besoins dictés par leur organisme ;
  • ne pas se sentir coupable en cas de repas copieux. Leur approche à la nourriture était basée sur le plaisir.

“Ces résultats sont encourageants car ils impliquent un maintien de la ligne en apprenant à écouter les signaux internes et en mettant l’accent sur la qualité de la nourriture plutôt qu’en se limitant”, conclut Anna-Leena Vuorinen, auteur principal de ces travaux.

Autres articles
1 De 44 829
Source: SanteMagazine.fr

- Pub -

- Pub -

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Voir Plus