Do it YourselfSanté

Les bienfaits de l’ail.

Publicité
ail

Pour la petite histoire : L’Égypte ne serait pas l’Égypte sans l’ail ! En effet, près de 3 millénaires avant Jésus-Christ, les contremaîtres gavaient d’ail les ouvriers chargés de la construction des pyramides et temples des pharaons d’Égypte pour leur donner plus de vigueur à l’ouvrage sans augmenter leur ration alimentaire.

Partie utilisée : Gousse ou caïeu frais ainsi que les suppléments qui sont issus de cette partie.

Composés actifs : L’ail produit plusieurs composés chimiques dont  l’allicine et l’ajoène. Ce sont principalement ces 2 composés qui ont des propriétés contre certaines infections et maladies.

Utilisations

  • Athérosclérose :
    La prise de suppléments d’ail à raison de 300 mg par jour semble diminuer l’accumulation des plaques d’athérome et ainsi permettre aux artères de conserver leur élasticité. 
  • Pour l’hypertension artérielle :

    • Dose quotidienne totale de 600 à 1 200 mg d’extrait d’ail vieilli divisée en 3 prises.
    • Extrait d’ail en poudre normalisé avec 1,3 % d’alliine.
    • Dose quotidienne de 600 mg à 7,2 g d’extrait d’ail vieilli. L’ail vieilli ne contient en général que 0,03 % d’alliine.
    • Dose quotidienne unique de 4 g d’ail frais (une gousse environ). L’ail frais contient en général 1 % d’alliine.
  • Cancer colorectal: (Cancer qui touche le côlon et le rectum)
    En prévention : plusieurs études ont montré que l’augmentation de la consommation d’ail alimentaire pouvait diminuer le risque de développer le cancer colorectal. Des doses pouvant aller de 3.5 à 29 grammes par semaine  ont été utilisées.
  • Le cancer de l’estomac. Certaines études ont montré  qu’une consommation accrue d’ail pouvait réduire le risque de cancer de l’estomac.
  • Hypertension (tension artérielle élevée) : Quelques études cliniques ont montré que la prise orale d’ail pouvait  diminuer modestement la tension artérielle chez des patients hypertendus ainsi que chez ceux dont  la tension artérielle est normale.
  • Cancer de la prostate : Des études préliminaires ont montré que la prise de suppléments d’ail  pourrait diminuer le risque de développer un cancer de la prostate. L’extrait d’ail améliorerait les symptômes associés au cancer de la prostate notamment, tels qu’une amélioration du  jet urinaire et une diminution de la fréquence urinaire. En revanche, il n’y a pas de preuve que la prise d’ail alimentaire fasse le même effet.
  • Morsures de tiques :
    La prise de grandes quantités d’ail (1.2 g par jour) sur une longue période (5 mois environ) réduirait le risque de morsures par des tiques.
  • Le pied d’athlète: (affection du pied dûe à un champignon)
    L’application d’un gel à base de 1 % d’ajoène, (constituant de l’ail) semble être efficace pour soigner le pied d’athlète. L’efficacité de ce gel serait identique à celle de certains médicaments utilisés pour traiter cette infection   
  • Teigne annulaire 🙁 maladie inflammatoire, contagieuse et chronique du cuir chevelu, causée par un champignon.
    Des tests effectués avec un  gel à base de 0,6 % d’ajoène (un constituant de l’ail) semble être aussi efficace qu’un médicament contre les champignons (antifongique) utilisé pour traiter ce type de teignes .

 

Publicité

Est –il dangereux d’en prendre ? :
Pris par voie orale (par la bouche), ou appliqué directement sur la peau,  l’ail semble sans danger

Posologie

  • Par voie orale (par la bouche),

Pour l’hypertension artérielle :

    • Extrait d’ail : 300 mg à 1 gramme par jour, divisés en 3 doses, à prendre 3 fois par jour
    • Ail frais : Dose quotidienne unique de 4 g (une gousse environ).

** D’autres posologies peuvent exister. Se référer aux recommandations du fabricant.

** Il est recommandé de choisir des suppléments à revêtement entérique conçus pour se  dissoudre dans l’intestin et non dans l’estomac.

Pour la prévention du cancer du colon, du rectum et de l’estomac :

  • 3,5 à 29 g d’ail frais ou cuit par semaine.
  • En application sur la peau :

-Pour les infections de la peau causées par des champignons notamment celles citées ci-dessus :

  • Crème à 0,4 % d’ajoène ; ou gel à 0,6 %  d’ajoène et gel à base de 1% d’ajoène : 2 fois par jour pendant une semaine.

Effets secondaires

Par voie orale : mauvaise haleine,  mauvaise odeur du corps (sueur), une sensation de brûlure dans la bouche ou l’estomac, gaz, nausées, vomissements, des diarrhées (ail cru  surtout)

Réactions allergiques possibles, augmentation du risque de saignement.

Appliqué directement sur la peau : Irritation de la peau qui peut être importante

Contre-indications / mises en garde :

Faire très attention chez des patients qui ont des troubles sanguins ( troubles de la coagulation), en cas de chirurgie, problèmes d’estomac, tension artérielle basse .

Utilisation en grossesse et en allaitement

-L’ail alimentaire semble sans danger, PAR CONTRE  la prise de suppléments d’ail durant la grossesse n’est pas recommandée car elle peut être dangereuse.

Auteur(s)

M. Mimouni (Pharmacienne).
Révision : Dr H. Ferial (Dr en génie biologique et médical )

Nous ne traiterons que des utilisations pour lesquelles les produits naturels semblent efficaces.

Source: Santeclic.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page