Les corbeaux de 4 mois sont aussi intelligents que les singes adultes

Le corbeau ne sait pas que croasser, il sait aussi raisonner (et de façon complexe). [Photo d’illustration / CC Unsplash G-R Mottez / @grmot].

Petit mais très futé. Une étude récente réalisée en Allemagne révèle que les capacités cognitives des corbeaux, c’est-à-dire l’ensemble des processus mentaux qu’ils mettent en oeuvre comme la mémoire et le langage, et par là même toute leur intelligence, est comparable à celle des chimpanzés adultes.

Réalisés par l’université d’Osnabrück (Basse-Saxe), et rendus publics en décembre dernier avant d’être relayés dans la presse, ces travaux, expliquent le docteur Simone Pika, sont peut-être les plus avancés en la matière.

Pour évaluer l’intelligence des corbeaux, cette scientifique et son équipe ont ainsi mis à l’épreuve plusieurs de ces oiseaux, dont certains âgés de seulement 4 mois.

Et aussi étonnant que cela puisse paraître, même dans leurs premiers mois de vie, les corbeaux se démarquent par leur intelligence remarquable, comparable à celle des grands singes adultes.

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont conçu à l’attention des corbeaux un large éventail de tâches et de défis à réaliser.

Ils se sont basé, notamment, sur une méthode développée par une autre scientifique, également co-auteur de l’étude, du nom d’Esther Hermann.

Cette scientifique, qui officie à l’Institut Max Planck d’anthropologie évolutive de Leipzig, a en effet mis au point une série de tests qui n’examinent pas seulement les compétences de réflexion liées aux relations spatiales, c’est-à-dire la place, par exemple, d’objets dans un périmètre donné, mais aussi à l’utilisation d’outils, le tout dans un environnement où les capacités sociales et de communication se devaient d’être mises en oeuvre. 

Résultat, les corbeaux ont réalisé des performances extraordinaires, la plupart se situant au niveau des chimpanzés et des orangs outans.

«Nous avons donc désormais des preuves très solides pour dire, au moins dans les tâches que nous avons utilisées, que les corbeaux n’ont rien à envier aux grands singes. Dans tout un spectre de compétences cognitives, leur intelligence s’est révélée être vraiment incroyable», a indiqué le docteur Pika.

A présent, le docteur Pika et le docteur Herrmann, envisagent déjà de répéter leurs expériences pour faire des comparaisons supplémentaires entre les espèces de singes elles-mêmes, voire entre des chiens et des perroquets.

Retrouvez toute l’actualité scientifique ICI
Autres articles
1 De 198
Source: cnews.fr

- Pub -

- Pub -

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Voir Plus