Les hommes qui prennent des selfies ont-ils des problèmes psychologiques ?

Les hommes qui prennent des selfies ont-ils des problèmes psychologiques ?

Quels traitements pour guérir un aphte ? Réponse en vidéo

Simulateur prime d’activité : à quel montant avez-vous droit ?

L’étude a été menée par Jesse Fox, de l’Université de l’Ohio, sur une cohorte de près de 800 hommes âgés de 18 à 40 ans. L’objectif était de définir les caractéristiques psychologiques des hommes qui passent leur temps à se photographier et à retoucher les photos.

Une tendance à la psychopathie

Il en ressort que les hommes qui prennent des selfies ont, plus que la moyenne, des tendances narcissiques et proches de la psychopathie. Si l’on prend la définition de l’encyclopédie médicale,

« le terme de psychopathie désigne un état de déséquilibre psychologique qui se caractérise par certaines tendances non adaptées à la vie en société. D’autre part, l’individu psychopathe ne présente pas de déficit intellectuel ni d’atteinte psychotique. »

Si la notion englobe donc un caractère antisocial, elle n’implique – heureusement – pas forcément un comportement violent.

Une notion d’impulsivité

Autre point : la tendance du selfie – qui consiste aussi à prendre des photos sur le vif, dès qu’une situation s’y prête – révèle encore une nature impulsive, narcissique, propre aux personnes qui pourraient avoir tendance à s’isoler.

Le trait est bien évidemment forcé, et tous ceux qui se prennent en photo n’ont pas de graves troubles psychologiques. Il n’empêche, cela permet de réfléchir sur les comportements intérieurs que ce geste révèle.

Autres articles
1 De 45 046
Source: SanteMagazine.fr

- Pub -

- Pub -

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Voir Plus