En ce Moment

Les mesures du gouvernement en cas de pénurie de gaz et d’électricité : « La clé pour passer l’hiver, c’est la mobilisation générale »

Publicité

« La clé pour passer l’hiver, c’est la mobilisation générale », a décrété vendredi après-midi la ministre chargée de la transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, à l’issue du conseil de défense sur la crise énergétique qui s’est tenu vendredi 2 septembre.

Alors que les flux de gaz en provenance de Russie se tarissent et que les Européens se préparent à un possible arrêt total des livraisons, la ministre a détaillé les quatre grands volets évoqués lors de ce conseil inédit : la sécurisation des approvisionnements, la solidarité européenne, la sobriété choisie et, enfin, le calendrier et la méthode de cette mise en œuvre.

Publicité

« Les livraisons de gaz russe ne sont pas coupées, mais sont au plus bas », a expliqué la ministre chargée de la transition énergétique, Mme Pannier-Runacher. Elle s’est voulue rassurante en expliquant que les réserves de gaz de la France sont remplies à 92 %, avec deux mois d’avance.

Concernant l’électricité, Mme Pannier-Runacher a souligné que « trente-deux réacteurs sont à l’arrêt, pour cause de corrosion ou de maintenance », mais qu’« EDF s’est engagé à redémarrer tous les réacteurs pour cet hiver ». « Ces décisions nous permettent d’aborder cette période dans les meilleures conditions possibles », a assuré la ministre.

L’exécutif s’engage par ailleurs à amortir « une partie de l’augmentation du prix de l’électricité », même après la fin du « bouclier tarifaire », prévue pour la fin 2022, a dit la ministre de la transition énergétique, qui a souligné que les détails seront « discutés dans les prochaines semaines ».

Le gouvernement en appelle aussi à la responsabilité de chaque Français. « La réussite du plan de sobriété permettra d’éviter les mesures contraignantes », a prédit Mme Pannier-Runacher.

La ministre a par ailleurs promis que « la solidarité européenne » sera renforcée. Les échanges d’électricité et de gaz avec l’Espagne et l’Allemagne seront accrus afin d’éviter toute coupure, a affirmé Agnès Pannier-Runacher. « Si la situation est sérieuse, nous avons activé tous les leviers à notre main pour préparer l’hiver », a-t-elle assuré.

« Nous suivons la situation au plus près avec des points hebdomadaires et nous sommes particulièrement vigilants à ce que ce calendrier soit tenu », a insisté la ministre.

Source: lemonde.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page