Les podcasts à écouter absolument pendant le confinement

Plusieurs récits et format se détachent, en ce début d’année. [Cnews]

Les podcasts sont définitivement un format d’avenir. En ce début d’année 2020, les auteurs rivalisent de créativité et de professionnalisme pour attirer les oreilles curieuses.

L’affaire des 450 tableaux

capture_decran_2020-03-10_a_16.51.30_5e67baa4040d9.png

Quand une histoire de famille rejoint l’Histoire avec un grand H. La famille, c’est celle de Francine, qui apprend à 70 ans – grâce à des généalogistes – qu’elle est l’héritière d’une collection d’art. Immense, incroyable, 450 tableaux au total, qui avaient été patiemment rassemblés par un grand-oncle et volés par le régime nazi dans les années 1940, avec l’aide active du régime de Vichy. A ce moment du récit, on ne sait pas encore ce qu’ils sont devenus, mais pour Francine, c’est une révélation. Elle est au courant, bien sûr, que sa famille, juive, a été victime du nazisme, mais elle va alors comprendre la souffrance silencieuse, les prénoms qu’on ne dit pas. C’est ce parcours intime et passionnant que la journaliste Leslie Benzaquen nous invite à suivre dans “L’affaire des 450 tableaux”, au fil des mois, des découvertes, en cinq épisodes. Tous les intervenants lui racontent leur part, leur vision de l’incroyable scénario. Du choc initial au bras-de-fer avec les différentes administrations, puisque certaines œuvres ont été “acquises” par des musées, tout est là. En outre, et c’est rare sur un podcast, l’ambiance sonore a été soignée avec un soin tout particulier. 

L’affaire des 450 tableaux, par Leslie Benzaquen, Production Moustic Studios, 5 épisodes au total

c’est plus que de LA SF 

capture_decran_2020-03-10_a_16.49.25_5e67bac130abc.png

Alain Damasio (La Horde du contrevent), Yukito Kishiro (Gunnm)… Avec ses deux premiers invités,  le podcast «C’est plus que de la SF», lancé début mars, a déjà placé la barre haut. Ce tout nouveau rendez-vous a été imaginé par Lloyd Chéry, un journaliste spécialisé, qui œuvre régulièrement sur Le Point Pop. Chaque semaine, il reçoit  un invité du sérail (auteur, scénariste, scientifique, ou encore universitaire) pour évoquer avec lui son œuvre, ses inspirations ou tout simplement l’actualité de la science-fiction. Les romans, la bande dessinée, les séries ou encore les jeux de rôle seront évidemment au menu. Malgré sa durée réduite (entre 12 et 20 minutes), «C’est plus que de la SF» laisse aux créateurs le temps de développer leur pensée, et de faire quelques confidences, parfois surprenantes. Un exemple ? Yukito Kishiro n’a vu Blade Runner qu’à la télévision, et il “n’a pas aimé la fin”. 

C’est plus que de la SF, par Lloyd Chéry, Production Actu SF, 2 épisodes disponibles

Radio Rôliste, toute l’actu du jeu de rôle

capture_decran_2020-03-17_a_17.03.20_5e70f4f5c6a20.png

Game of thrones, The Witcher, Stranger Things,…On ne compte plus le nombre de séries récentes qui ont été adaptées en jeux de rôle, ou dans lesquelles la discipline (née dans la tête de Gary Gygax en 1974 avec le cultissime «Dungeons & Dragons») tient une place importante. De manière générale, l’ère de la Fantasy – on parlera de « culture de l’imaginaire» chez nous – irrigue désormais tous nos loisirs. Plus besoin de se cacher pour avouer sa passion. 

Le podcast Radio Rôliste, qui se veut généraliste, traite de toutes les actus du domaine. Les jeux de rôles grandeur nature, dont le succès explose, le test de la dernière version du vénérable «Donjons & Dragons», l’exposition Tolkien à la BNF, des playlists musicales adaptées aux différents jeux, le cycle de roman «Ambre», la BD «Les Indes fourbes»,..en fait, tout ce qui a trait, de près ou de loin, au fantastique et à l’histoire y est abordé. Tout y est traité, et chaque sujet est épuisé sans y passer des heures. Déjà né en 2011, et avec 100 numéros déjà disponibles, il y a largement de quoi s’occuper pendant des jours. L’interface du portail, sans fioritures, est par ailleurs très pratique, et permet de découvrir le profil de la dizaine de collaborateurs, que l’on peut contacter pour en savoir plus.

A noter que pour les vrais passionnés, d’autres formats de podcasts, plus radicaus, existent. Certains présentent tout simplement un enregistrement de parties, comme 2d6 plus Cool. Attention les yeux, les joueurs sont à fond. 

Radio Rôliste, disponible aussi sur iTunes ou ici, 98 numéros disponibles

IN TENEBRIS, aux frontières du réel

in_tenebris_5e70f8c56a8c4.png

«A écouter le soir et dans le noir, de préférence», prévient la journaliste Marine Benoit et créatrice de In Tenebris. Un podcast (sur Soundcloud et iOS) tout particulièrement conseillé aux amateurs d’histoires de fantômes, d’affaires inexpliquées et toutes celles et tous ceux qui souhaitent se faire peur… Avec force détails et s’appuyant sur des enregistrements d’époque, In Tenebris revient sur les cas où le paranormal semble s’être frayé un chemin jusqu’à notre réalité. De la terrifiante affaire du «Mur qui parle» qui a secoué la Nièvre en 1973 à la plus récente «Chose en Noir» qui effraya les étudiants de Malaisie en 2016, en passant par «L’affaire Rosenheim» où un poltergeist frappa un cabinet d’avocat en Bavière (Allemagne) en 1967, les six épisodes partagés ont de quoi faire passer quelques nuits blanches à leurs auditeurs. On salue ici le gros travail de recherche de Marine Benoit et d’ambiance réalisé par Damien Somville, ainsi que le choix de narrateurs dont les voix collent à leur sujet. Terrifiant.

In Tenebris, par Marine Benoit et Damien Somville

tire bouchon, le podcast qui parle de pinard

Alors certes, les podcasts qui parlent de vin sont légion mais certains sentent un peu le bouchon. C’est loin d’être le cas pour Tire Bouchon, le «podcast qui parle de pinard». Julien et Maxime animent depuis près de deux ans cette émission  très bien mixée qui compte une vingtaine d’épisodes. On aime la bonne humeur des animateurs, leur accent qui chante et leurs jeux de mots pourris. En général dans chaque numéro, il y a une rencontre avec un vigneron ou un acteur du vin de la région du Rhône (où est basée l’émission). Les interviews sont parfois un peu trop fleuve, elles gagnerait à être raccourcies.

cropped-bandeau-site-2_5e6bb3b182762.jpg

Mais on y apprend toujours beaucoup de choses sur l’univers du vin. L’émission s’accompagne généralement d’un petit bruit de bouchon et d’une dégustation. Enfin, l’un des deux comparses s’est lancé dans la vigne en achetant quelques pieds. L’écouter faire ses premiers pas et se confronter à des difficultés aussi variées comme l’administration où les phénomènes climatiques est passionnant. D’autant que les deux animateurs adoptent un ton très pédagogique. Leur curiosité et leur passion pour la vigne sont presque contagieuses.

Tire Bouchon, du Label PodcutU, 22 épisodes disponibles 

Source: cnews.fr

- Pub -

- Pub -

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Voir Plus