Ligue des nations : Les Bleus s’imposent en Croatie grâce Griezmann et Mbappé (1-2)

Antoine Griezmann a ouvert le score pour les Bleus.Antoine Griezmann a ouvert le score pour les Bleus.[Icon Sport]

Décidément la Croatie réussit bien à l’équipe de France de Didier Deschamps. Après la finale de la Coupe du monde 2018 et le match aller le mois dernier, les Bleus sont encore venus à bout des Croates, ce mercredi, à Zagreb en Ligue des nations (1-2).

En terre hostile, les champions du monde ont préservé l’invincibilité tricolore contre la sélection au damier avec ce 6e succès en huit confrontations (pour deux nuls). Et si les Tricolores apprécient particulièrement la Vatreni, c’est surtout le cas pour Antoine Griezmann.

En difficulté au FC Barcelone et pointé du doigt pour ces récentes performances, notamment celle contre le Portugal (0-0), l’attaquant a fait taire en partie les critiques en ouvrant le score d’un puissant tir du pied gauche sous la barre (8e). Son 33e but sous le maillot bleu, et son 3e face à la Croatie, qui est la nation qui lui réussit le mieux derrière l’Allemagne (4 buts), lui qui avait déjà marqué en Russie et au Stade de France en septembre.

«J’ai tout mis dedans. Si le ballon va dans les tribunes, c’est pareil. Mais ce but fait du bien. Je profite de la confiance du coach et des coéquipiers», a confié, au coup de sifflet final, Antoine Griezmann, qui a rappelé qu’il pouvait être décisif à tout moment, même quand il traverse une période plus que compliquée.

Ce but est venu récompenser la très bonne entame de match des hommes de Deschamps, qui avaient décidé d’aligner un milieu de terrain inhabituel avec Steven Nzonzi, Adrien Rabiot et Corentin Tolisso et de titulariser Anthony Martial en attaque à la place d’Olivier Giroud. Et ils auraient pu faire le break cinq minutes plus tard, si Kylian Mbappé, idéalement servi en retrait par Martial, n’avait pas trop ouvert son pied. 

Mais alors qu’ils avaient reçu un premier avertissement avec un magnifique sauvetage de Lloris (30e), ils ont peu à peu baissé de pied et le rapport de force s’est inversé. Longtemps malmenés, ils ont fini par craqué sur une frappe à l’entrée de la surface de Nikola Vlasic, qui a relancé une Croatie revancharde peu après l’heure de jeu (64e).

Les Bleus ont toutefois su trouver les ressources nécessaires pour reprendre l’avantage. Sur une ouverture au millimètre de Paul Pogba, entré en jeu quelques minutes plus tôt, Lucas Digne a remisé instantanément pour Mbappé, qui n’a cette fois pas tremblé pour envoyer le ballon au fond des filets et offrir dans la douleur les trois points à l’équipe de France (79e).

«On savait qu’on aurait une belle bataille à livrer. (…) Mais cette équipe de France, elle a toujours eu du caractère», a insisté Didier Deschamps, qui ne pouvait pas espère meilleur cadeau d’anniversaire la veille de ses 52 ans. Et elle devra encore en faire la démonstration dans un mois (14 novembre) à Lisbonne dans une finale pour la première place du groupe 3 face au Portugal.

Retrouvez toute l’actualité du football ICI
Source: cnews.fr

- Pub -

- Pub -

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Voir Plus