Famille

Maison d’accueil spécialisée : tout ce qu’il faut savoir

Publicité

Vous connaissez quelqu’un en situation d’handicap ayant besoin d’accompagnement ? Renseignez-vous sur les maisons d’accueil spécialisées, des structures d’hébergement et de soins constants.

Les maisons d’accueil spécialisées sont des établissements médico-sociaux, chargés d’accueillir et de soigner des adultes en situation de “grande dépendance”. Crées en 1978, ces institutions sont gérées par les Agences régionales de santé. Elles peuvent accueillir des personnes polyhandicapées, avec des handicaps moteurs, des déficiences mentales et dans certains cas, des personnes autistes.

Quel encadrement proposent les MAS ?

L’accueil des résidents peut être permanent, temporaire ou seulement de jour ; les établissements proposent généralement une dizaine de chambres individuelles. L’accompagnement des MAS est très individualisé, une enquête de 2016 a montré qu’on dénombrait 120 personnels pour 100 personnes accueillies. Ces organismes proposent une aide constante pour pallier au manque d’autonomie des résidents : ils assurent les soins médicaux, l’animation mais aussi la rééducation lorsque cette dernière se révèle nécessaire. Les soins constants prodigués ne sont pas des soins intensifs, il s’agit principalement de surveillance médicale avec un recours à un médecin dans les cas d’urgence. Très souvent, les MAS proposent aussi des activités pour maintenir les activités sociales et les acquis des résidents (relaxation, activités manuelles, musique…).

Comment accéder aux MAS ?

Pour intégrer une MAS, vous devez en faire la demande auprès de la maison départementale des personnes handicapées. L’admission se fait sur décision de la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH). Pour être admis en MAS, votre état de santé doit nécessiter des soins et une surveillance constante ainsi que l’aide d’une personne dans les activités de la vie courante. Si vous ne recevez pas de réponse au bout de 4 mois c’est que votre demande a été rejetée. C’est seulement une fois que vous avez obtenu l’accord de la CDAPH que vous pouvez faire une demande d’accueil à une MAS et les établissements se réservent le droit d’admissions.

Qui finance les MAS ?

Les MAS sont entièrement financées et entretenues par les Agences régionales de santé et la caisse d’Assurance maladie. Un forfait journalier s’applique aux résidents, cependant celui-ci est en réalité supporté par l’Assurance maladie via les Caisses primaires d’assurance maladie. Les transports sont eux aux frais des MAS.

Publicité

Les Foyers d’Accueil spécialisés : c’est quoi ?

Si les maisons d’accueil spécialisées ne répondent pas à votre besoin, vous pouvez également vous renseigner sur les Foyers d’Accueil Médicalisés (FAM). Bien qu’il s’agisse d’organismes assez proches, les FAM correspondent à des structures plus petites dans lesquelles les résidents sont souvent plus autonomes physiquement et mentalement. En comparaison aux MAS, les FAM insistent plus sur l’accompagnement éducatif et moins sur les soins médicaux. Des services externes peuvent également se mettre également en place pour proposer un accompagnement à domicile.

À lire aussi :

Pour leur enfant handicapé, ces mères font bouger les lignes

Asthme sévère : une maladie handicapante trop souvent sous-estimée

Seniors : 5 solutions d’hébergement à la loupe

Source: Femmeactuelle.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page