Mieux gérer une diarrhée.

Autres articles
1 De 4 432
black-and-white-1282290_1920

La diarrhée est l’émission d’au moins trois selles molles ou liquides par jour, ou à une fréquence anormale pour l’individu. Elle est généralement le symptôme d’une infection gastro-intestinale, qui peut être due à diverses bactéries, divers virus ou parasites (OMS).

L’infection se transmet par la consommation d’eau ou d’aliments contaminés, ou d’une personne à l’autre du fait d’une mauvaise hygiène. La diarrhée sévère entraîne une perte de liquides et peut être mortelle, en particulier chez les enfants en bas âge et les personnes malnutries ou immunodéprimées (OMS).

Elle est généralement accompagnée de douleurs abdominales, de nausées et de vomissements.

Je fais quoi ?

  • ’hydrater en buvant beaucoup pour compenser les pertes de liquides et de sels minéraux de l’organisme. On utilisera une solution de réhydratation du commerce contenant les bonnes proportions de sodium, de glucose et d’autres électrolytes.
  • Consommer du jus de pomme dilué .Il serait tout aussi efficaces que des solutions de réhydratation du commerce.
  • Éviter de boire du jus de fruits (à l’exception du jus de pommes dilué) ou des boissons gazeuses car ils contiennent trop de sucre et pas assez d’électrolytes.
  • Faire une diète de quelques jours pour permettre à la flore intestinale de se recomposer. Cela consiste à adopter une alimentation « constipante » à base de carottes cuites, riz, compote de coings ou de pommes, banane et éviter les produits laitiers et les aliments gras et sucrés.
  • En cas de voyage, ne boire que de l’eau en bouteille et éviter les glaçons.
  • Chez le nourrisson, poursuivre l’allaitement maternel et donner une solution de réhydratation entre deux allaitements (voir recette plus bas). Chez le bébé nourri au biberon, poursuivre la préparation lactée habituelle et la diluer de moitié avec la solution de réhydratation.

Solution de réhydratation :

  • 360 ml de jus d’orange non sucré sans pulpe.
  • 600 ml d’eau bouillie ou embouteillée.
  • ½ cuillerée à café de sel.

J’utilise quoi ?

  • Lopéramide : c’est un ralentisseur de transit. Il réduit la fréquence et la production fécales, augmente la consistance des selles, soulage les crampes et l’incontinence fécale. Il est contre-indiqué chez les enfants de moins de 12 ans et/ou en présence de forte fièvre ou de sang dans les selles.

Dose pour adultes et enfants de 12 et plus : 4 mg immédiatement suivis de 2 mg après chaque selle liquide (maximum de 16 mg/jour).

  • Subsalicylate de bismuth : son efficacité serait moindre que celle du lopéramide. Il présente des effets secondaires tels que la coloration de la langue et selles noires ainsi que des contre-indications du fait qu’il contient des salicylates.

Dose pour le traitement : 2 comprimés ou 30 ml toutes les 30 minutes (maximum 8 doses/jours, soit 16 comprimés ou 240 ml).

Je consulte quand ?

  • Si la diarrhée est très abondante (10 selles / jour).
  • Si la diarrhée est accompagnée de fièvre, de douleur abdominale sévère, de vomissements importants ou de sang dans les selles.
  • S’il y a des signes de déshydratation (bouche sèche, forte soif, maux de tête, fatigue, peu ou pas d’urine de couleur jaune foncé…).
  • S’il s’agit d’un enfant de moins de 6 mois.

Auteur(s)

Source principale : Le guide pratique de l’automédication.
Adaptation : M. Bedjaoui (pharmacienne ).
Révision : Dr N. Bensemane (médecin généraliste)

Source: Santeclic.com

- Pub -

- Pub -

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Voir Plus