En ce Moment

Noël 2021 : Neuilly-sur-Seine prolonge ses concerts de prestige gratuits les 11 et 12 décembre

Publicité
[© E.Charbonnier/DR]

Après un premier week-end de concerts, les 4 et 5 décembre derniers, qui faisait la part belle à la musique des XVIIe et XVIIIe siècles, la mairie de Neuilly-sur-Seine persévère les 11 et 12 décembre, avec cette fois un programme de mélodies mettant en avant les figures féminines le samedi, puis les motets baroques italiens le dimanche.

Samedi 11 décembre, 16h

« C’est une femme qui parle. Ecoutez-la ! Elle aime, sourit au monde, espère fébrilement, rit dans le soleil de la jeunesse, pleure, s’inquiète au-dessus du berceau, crie après celui qui part…Lui qui était tout son monde…». C’est ainsi que se définit avec déclicatesse le programme en forme de catalogue des sentiments du samedi 11 décembre, qui fera la part belle aux mélodies de la fin du XVIIIe et du début du XIXe, comme l’a prévu le claveciniste et organiste Stéphane Fuget, fondateur et directeur de l’ensemble Les Epopées, qui officiera cette fois au piano. Il sera accompagné de la soprano Claire Lefilliâtre, maintes fois reconnue pour son sens de la diction, d’une expressivité rare, et qui a déjà joué dans les capitales du monde entier. 

Le programme mettra à l’honneur, à 16h dans le Salon d’Honneur de l’Hôtel de Ville, de nombreuses compositrices, trop souvent méconnues et enfin remises au goût du jour, comme Loïsa Puget (1810-1889), Hortense de Beauharnais (1783-1837), Angélique Thiémé (1778-1811) et Sophie Gail (1775-1819). 

«Une femme et l’amour», Les Epopées, dir. Stéphane Fuget (piano), Claire Lefilliâtre (Soprano), samedi 11 décembre, 16h, Salon d’Honneur de l’Hôtel de Ville, Neuilly-sur-Seine (92).

Dimanche 12 décembre, 16h

Qui dit musique baroque, dit immanquablement musique italienne. Pays pivot dans ce répertoire, il offre une virtuosité, un déluge de mélodies, de contrastes et d’ornementations qui s’accordent à merveille avec la période des fêtes, et notamment sous la forme du motet. 

Publicité

Thibault Noally et son ensemble Les Accents proposent ainsi, dimanche à 16h, un sublime voyage musical à travers l’Italie baroque, de Venise à Naples en passant par Rome, chacune de ces villes possédant son propre style. Pour Venise, c’est bien évidemment le maitre des lieux qui sera à l’honneur, Antonio Vivaldi, dont on pourra entendre de nombreux extraits de motets flamboyants.

A Naples, c’est le compositeur Leonardo Leo qui mettra en lumière l’art du bel canto. C’est ensuite Handel, alors agé de 22 ans quand il débarque à Rome, que Thibault Noally fera entendre grâce à l’intense et fervent Salve Regina. La mezzo-soprano Blandine Staskiewicz et la Contralto Anthéa Pichanick, toutes deux lauréates de premiers prix prestigieux, officieront en tant que solistes dans l’enceinte de l’Eglise Bienheureuse Isabelle.

«Ferveur italienne, de Naples à Venise», Les Accents, dir.Thibault Noally, Anthéa Pichanick (contralto) et Blandine Staskiewicz (mezzo-soprano), dimanche 12 décembre, 16h, Eglise Bienheureuse Isabelle, Neuilly-sur-Seine (92). 

Source: cnews.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page