En ce Moment

Nouvelle-Aquitaine : Perquisition menée au conseil régional après une plainte pour détournement de fonds publics

Publicité
Alain Rousset, président PS de la région Nouvelle-Aquitaine
Alain Rousset, président PS de la région Nouvelle-Aquitaine — Mickaël Bosredon/20 Minutes
  • Une perquisition au conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a été menée ce mardi.
  • C’est la suite d’une enquête ouverte par le parquet national financier, après la plainte d’un ex-collaborateur d’Alain Rousset, pour détournement de fonds publics.
  • Le président de la région dénonce dans un communiqué « une plainte calomnieuse ».

Une perquisition a été menée à l’hôtel de région de
Nouvelle-Aquitaine ce mardi, annonce le conseil régional dans un communiqué. Cette perquisition s’est réalisée dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte par le
Parquet national financier (PNF) pour détournement de fonds publics.

Cette enquête fait suite à une plainte contre X déposée auprès du procureur de Bordeaux, par David Angevin, un ancien collaborateur du président de région
Alain Rousset (PS). La plainte avait ensuite été transmise au PNF. Collaborateur de cabinet de février 2015, année de campagne électorale, à février 2018 comme « plume » du président Rousset, David Angevin accuse l’équipe dirigeante socialiste d’avoir « fait payer avec de l’argent public » la campagne électorale, en utilisant les moyens et le travail des salariés de la région. Il avait ensuite dirigé un organisme de réflexion de la région sur la révolution numérique, dont il a été licencié « comme un chien », a-t-il dit en janvier 2020 après des désaccords selon lui avec des responsables politiques.

Les services « ont pu rapidement fournir toutes les pièces demandées »

Dans son communiqué ce mardi, la région précise que « le président Rousset, aussitôt sur les lieux pour accueillir les enquêteurs, leur a assuré son entière collaboration en les faisant assister dans leurs recherches par le DGS [Directeur général des services], la DGA chargée des ressources, le directeur de cabinet, ainsi que le directeur adjoint des services informatiques de la Région, qui ont pu rapidement fournir toutes les pièces demandées. » La perquisition s’est terminée à 15 heures.

« Le président Alain Rousset, désireux que toute la lumière soit faite sur cette plainte calomnieuse, continuera de satisfaire, comme aujourd’hui, à toute demande du procureur et des enquêteurs », poursuit encore le communiqué.

Source: 20minutes.fr
Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page