Santé

Peau noire : variation physiologique de coloration !

Peau noire : variation physiologique de coloration !

Peau Noire

La pigmentation des peaux noires présente de nombreuses variations naturelles qui doivent être connues :

  • Inhomogénéité de la pigmentation :

    Sauf sur les peaux les plus sombres, la coloration n’est jamais uniforme.

Certaines zones sont naturellement plus foncées : tour de la bouche et des yeux, front, cou, aisselles, périnée, pieds et mains. Les faces d’extension des articulations sont également plus foncées, mais en flexion, la peau s’étire et redevient de couleur normale.

Il n’y a pas de traitement pour ces variations naturelles.

  • Ligne blanche médiothoracique :

    Il s’agit d’une ligne hypochromique verticale sur la face antérieure du thorax, en regard du sternum. Elle est fréquente chez les petits enfants et s’atténue ou disparaît avec l’âge.

 

  • Ligne de Voigt :

    Cette ligne fine de la face antérieure du bras, bilatérale, est due à une démarcation entre deux zones de coloration différente, la plus foncée étant à l’extérieur. Elle part de l’aisselle et descend le long du bras jusqu’au pli du coude. Elle se voit surtout dans l’enfance, dans près de 25{0863525a329c0ca63a38ea1dd0633a408f0eaf75a331a44b57d0d3f643657372} des cas, et disparaît avec l’âge.

 

  • Hypomélanose en « gouttes » :

    Elle se traduit par des petites macules brun clair ou totalement blanches qui apparaissent avec l’âge sur les membres inférieurs, puis les membres supérieurs et le tronc. Leur petite taille, inférieure à 5 mm, et leur répartition aléatoire permettent d’éliminer le diagnostic de vitiligo.

 

  • Hypomélanose maculeuse du métis :

    Fréquente aux Antilles, il s’agit de larges taches hypochromiques mal limitées du bas du dos, donnant un aspect sale et floconneux. Elles peuvent toucher les flancs et l’abdomen.

Elles apparaissent chez l’adulte jeune métissé, avec un caractère souvent familial. La dépigmentation est variable dans le temps et s’atténue avec le bronzage.

Elle ne doit pas être confondue avec un pityriasis versicolor, dont les taches sont bien limitées, ni avec une dépigmentation post inflammatoire.

Il n’existe pas de traitement.

 

  • Pigmentation buccale physiologique:

    La muqueuse buccale est habituellement rose, mais avec l’âge, une ligne brun ardoisé sur les gencives et des macules bien limitées sur les lèvres et la face interne des joues peuvent apparaître.

Le leucoedème buccal est une zone grisâtre ou blanche mal limitée des joues, en regard de l’articulé dentaire, présente dans toutes les races mais plus visible et fréquente chez les Noirs.

 

  • Tache mongolique :

    Elle est présente chez un bébé sur deux. C’est une grande tache bien limitée, bleu sombre, sur les fesses ou le sacrum. Elle disparaît avec l’âge. Parfois les taches sont plus nombreuses, avec une atteinte du dos et des épaules qui peut persister jusqu’à l’âge adulte.

 

  • Macules hyperpigmentées des paumes et des plantes :

    Les paumes et les plantes sont naturellement plus claires que le reste du corps. À partir de l’adolescence, des macules sombres, bien limitées, symétriques, peuvent apparaître, d’abord sur le creux de la voûte plantaire, puis sur l’ensemble de la zone.

 

  • Mélanonychies :

    Ce sont des stries unguéales longitudinales, plus ou moins pigmentées, qui apparaissent à l’âge adulte et augmentent en nombre et en largeur avec le temps. Elles sont bilatérales et symétriques et touchent près de 70{0863525a329c0ca63a38ea1dd0633a408f0eaf75a331a44b57d0d3f643657372} des personnes âgées.

 

En Relation avec le Sujet

Tags

Sur le même theme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer