En ce Moment

RATP : après le RER B, la grève sera étendue au RER A samedi, jour de finale de la Ligue des champions

Publicité

Les spectateurs de la finale de la Ligue des champions qui doit opposer, samedi 28 mai, Liverpool au Real Madrid pourraient rencontrer quelques difficultés pour aller assister à la rencontre.

Initialement prévue à Saint-Pétersbourg en Russie, elle a été délocalisée au Stade de France après l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Mais les principales organisations syndicales de la RATP, qui ont lancé un appel à la grève sur le RER B pour samedi afin de dénoncer le sous-effectif chez les conducteurs, ont aussi appelé à la grève sur le RER A.

Publicité

Les syndicats CGT, FO, Unsa et La Base dénoncent « le manque d’effectifs entretenu depuis plusieurs années par la direction du RER » à la RATP. Ils protestent contre « l’optimisation des effectifs » et appellent à « impacter fortement » la finale de la Ligue des champions pour laquelle une « fan zone » censée accueillir des dizaines de milliers de supporters anglais va également être installée cours de Vincennes, dans l’est de Paris.

« La RATP va prendre toutes les mesures possibles pour permettre d’assurer la mobilité des Franciliens pour le match de samedi », a réagi un porte-parole de la Régie.

La grève pourrait cependant avoir des conséquences limitées car la RATP n’exploite que la partie sud du RER B. A partir de la gare du Nord, c’est la SNCF qui gère la ligne en direction de Saint-Denis et du Stade de France. Concernant le RER A, la RATP gère l’essentiel de la ligne, sauf le tronçon allant de Nanterre-Préfecture à Cergy et Poissy.

La direction de la RATP impute les problèmes d’effectifs de conducteurs à un taux d’échec important aux « séries », sessions de formation à la conduite du RER, fin 2021 et début 2022.

Elle a donc proposé d’organiser deux « séries » supplémentaires sur le RER A ainsi que sur le B au second semestre 2022, « ce qui porte à huit le nombre de séries prévues durant l’année sur la ligne A et à cinq sur la ligne B », peut-on lire dans un document interne consulté par l’Agence France-Presse.

Les syndicats ont jugé la proposition insuffisante et souligné que 34 départs en retraite étaient prévus en 2022 sur la ligne A et 22 sur la ligne B. « Les dysfonctionnements (…) perdureront tant la proposition [de la direction] est faible », soulignent-ils. La RATP a déjà été agitée cette semaine par trois jours de grève sur son réseau de bus et de tramways, tandis qu’un mouvement plus réduit affectait mercredi trois lignes de métro.

Source: lemonde.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page