Nutrition

Régime : que devient la graisse lorsque le corps la « brûle » ?

Publicité

Que devient la graisse corporelle brûlée, par exemple au cours d’un régime efficace ? Sciences et Avenir répond à cette nouvelle « Question de la Semaine ».

Régime

Lors d’un régime, la graisse est « brûlée ». Mais qu’est-ce que cette expression signifie réellement ?

Pixabay

« Que devient la graisse dans le corps quand on la ‘brûle’ ? » Cette question posée sur la page Facebook de Sciences et Avenir par Vinh Hung Loi est, à première vue, simple. Elle n’a pourtant pas trouvé de réponse évidente jusqu’en 2014.

La loi de conservation de la masse

Ruben Meerman, physicien de formation et présentateur TV d’émissions scientifiques en Australie a perdu dix kilos il y a quelques années. Cherchant auprès de professionnels de santé ce que cette graisse est devenue, il n’a pas obtenu de réponse claire. Aidé par le Pr Andrew Brown de l’École de biotechnologies et des sciences biomoléculaires de Sydney (Australie) et son équipe, il a alors publié une étude sur le sujet dans la célèbre revue BMJ dont Sciences et Avenir se faisait l’écho en 2015.

Publicité

Plus de 50% des 175 professionnels de santé interrogés ont répondu que la graisse était transformée en énergie ou en chaleur lors d’un régime. Mais Ruben Meerman a rapidement vu que cette réponse viole la loi de conservation de la masse qui veut qu’au cours d’une expérience, même si elle implique une transformation chimique, la masse se conserve, mais également le nombre d’éléments de chaque espèce chimique. « Compte tenu de la montée en flèche des taux de surpoids et d’obésité et du vif intérêt pour ce sujet, il existe une ignorance et une confusion surprenantes quant au processus métabolique de la perte de poids, tant chez le grand public que chez les professionnels de la santé« , s’étonnaient alors les auteurs de cette étude.

Une expiration dans l’air

Meerman a donc eu l’idée de traquer chaque atome de graisse perdue afin de savoir en quoi il se transformait. C’est ainsi qu’avec ses collègues, il a montré que sur 10 kilos de graisse éliminée lors d’un régime, 8,4 kilos se volatilisent en dioxyde de carbone (CO2) et 1,6 kilo est transformé en eau puis éliminé par l’urine, la sueur, les larmes et autres sécrétions biologiques. La réponse à retenir est donc que l’immense majorité de la graisse brûlée est expirée et se volatilise dans l’air sous forme de CO2. « Nos calculs montrent que les poumons sont le principal organe excréteur des graisses« , concluaient les chercheurs.

Source: Sciencesetavenir.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page