Religion

Règles de comportement relatives à la route

Publicité

Règles de comportement relatives à la route

La législation islamique accorde une grande importance au bonheur de l’homme dans cette vie d’ici-bas comme dans celle de l’au-delà ; pour cela, elle a prescrit des règles de comportement relatives à toutes les situations, des règles qui procurent à quiconque les observe repos, sécurité et quiétude.
Parmi ces règles islamiques figurent en bonne place celles relatives au comportement que doit adopter le musulman sur la route.
Selon Abû Sa’îd al-Khudrî (), le Prophète () a dit : « Ne vous asseyez pas au bord de la route ! », les Compagnons dirent : « Ô Messager d’Allah ! Nous ne pouvons pas nous en passer, car c’est là pour nous l’occasion de parler entre nous ». Le Messager d’Allah () leur dit alors : «Si vous y tenez absolument, donnez au moins à la rue son droit ». Ils dirent : « Et quel est le droit de la rue ô Messager d’Allah ?! » Il dit : « Baisser le regard, s’abstenir de faire du tort aux passants, rendre le salut, commander le bien et interdire le mal ». (Boukhari et Mouslim)
Abû Talha () a dit : « Nous étions assis devant nos maisons (au bord de la route) lorsque le Prophète () est venu et nous dit : « Qu’avez-vous à vous asseoir au bord de la route ? Evitez de tenir vos assemblées au bord des routes ». Nous lui avons répondu : « Nous sommes réunis sans faire de mal, nous sommes assis ensemble pour discuter entre nous. » Et le Prophète de répondre : «Si vous insistez à tenir vos assemblées dans ces lieux, donnez au moins à la route son droit : baisser le regard, rendre le salut et tenir de bonnes paroles. » (rapporté par Mouslim).
Selon Abû Hurayra (), le Messager d’Allah () a dit : « La foi comporte un peu plus de soixante-dix ou de soixante branches. La plus élevée est la proclamation qu’il n’y a de dieu qu’Allah et la moindre est le fait de retirer de la voie publique ce qui peut nuire aux passants. La pudeur est l’une des branches de la foi. » (Rapporté par Boukhari et Mouslim).
Selon Abû Dharr (), le Prophète () a dit : « On m’a exposé les bonnes et mauvaises œuvres de ma communauté. J’ai vu mentionner dans ses bonnes œuvres le fait de débarrasser la route des choses nuisibles et dans ses mauvaises œuvres le fait de cracher dans la mosquée et de ne pas enterrer son crachat. » (Rapporté par Mouslim).
Selon Abû Hurayra (), le Messager d’Allah () a dit : « J’ai vu un homme se déplacer librement dans le Paradis pour avoir coupé de la rue un arbre qui gênait les passants. » (Rapporté par Mouslim).
Selon Abû Hurayra (), le Messager d’Allah () a dit : « Eviter les deux actes maudits ». Ils (ses Compagnons) demandèrent : « Et quels sont les deux actes maudits ô Messager d’Allah ? ». Il répondit : « Déféquer sur la route ou à l’ombre sous laquelle les gens s’abritent. » (Rapporté par Mouslim).
Al-hâfidh ibn Hadjar a dit en commentant les deux premiers hadiths : « Le Prophète () a déconseillé aux musulmans de s’asseoir au bord de la route pour que les hommes n’aperçoivent pas les femmes ou de tout ce qui peut constituer une tentation. En plus du fait que celui qui s’assoit au bord de la rue se verra confronter à un ensemble de droits dont il ne peut s’acquitter. Il doit saluer tous les passants, répondre à leur salut, ordonner le bien et interdire le mal, soutenir l’opprimé, aider le faible, guider l’aveugle, etc. ».
De l’ensemble de ces hadiths ressort les règles de comportement suivantes :
 

1-Baisser le regard
L’ordre de baisser le regard concerne aussi bien les hommes que les femmes. Laisser son regard se promener sur les choses interdites sans retenue entraîne le châtiment du cœur et sa souffrance. Vient à la tête de ce qui est interdit au musulman de regarder les femmes qui lui sont étrangères.
Allah, exalté soit-Il, dit : « Dis aux croyants de baisser leurs regards et de garder leur chasteté. C’est plus pur pour eux. Allah est, certes, parfaitement Connaisseur de ce qu’ils font. Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté… » (Coran 24/30 et31).

2-Répondre au salut :
Allah, exalté soit-Il, dit : « Si on vous fait une salutation, saluez d’une façon meilleure ; ou bien rendez-la (simplement). Certes, Allah tient compte de tout. » (Coran 4/86).
Selon ‘Abdallah ibn ‘Amr ibn al-‘Ass () un homme a dit au Prophète () : « Quelle est l’œuvre la plus méritoire dans Islam ? ». Et le Prophète de répondre : « C’est de donner à manger (à ceux qui ont faim) et de passer le salut à ceux qu’on connaît et aussi à ceux qu’on ne connaît pas. » (Boukhari et Mouslim).

3-Ordonner le bien et interdire le blâmable :
Allah, exalté soit-Il, dit concernant cette vertu :

Publicité

« Que soit issue de vous une communauté qui appelle au bien, ordonne le convenable, et interdit le blâmable, car ce sont ceux qui réussiront. » (Coran 3/104).
« Vous êtes la meilleure communauté qu’on ait fait surgir pour les hommes : vous ordonnez le convenable et vous interdisez le blâmable. » (Coran 3/110).
« Les croyants et les croyantes sont alliés les uns des autres. Ils recommandent le convenable, proscrivent le blâmable. » (Coran 9/71).
« Ceux des Enfants d’Israël qui n’avaient pas cru ont été maudits par la bouche de David et de Jésus fils de Marie, parce qu’ils désobéissaient et transgressaient. Ils ne s’interdisaient pas les uns aux autres ce qu’ils faisaient de blâmable. Comme est mauvais, certes, ce qu’ils faisaient ! » (Coran 5/79).
Abû Sa’îd al-Khudrî () rapporte qu’il a entendu le Messager d’Allah () dire : « Que celui d’entre vous qui voit une chose répréhensible la corrige de sa main ! S’il ne le peut pas de sa main, qu’il la corrige avec sa langue ! S’il ne le peut avec sa langue que ce soit avec son cœur et c’est là le degré le plus faible de la foi. » (Mouslim).

4-Tenir à la propreté de la route en évitant d’y jeter des saletés et en la débarrassant de tout ce qui est susceptible de déranger les passants :
Les hadiths susmentionnés prouvent que le fait de débarrasser la route d’une chose nuisible fait partie des branches de la foi constitue un acte de bienfaisance et une cause permettant d’entrer au Paradis. Par contre, déposer sur la route une chose nuisible est l’une des plus grandes formes de nuisance, un grave acte de désobéissance et l’une des principales causes de la malédiction.

Source: islamweb.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page