En ce Moment

Roland-Garros 2022 : Nadal facile, Alcaraz et Zverev se font peur, Parry au 3e tour, Raducanu sortie

Publicité

Le deuxième tour du tournoi de Roland-Garros a débuté mercredi 25 mai. La journée a été marquée par l’élimination de la Britannique Emma Raducanu. Cinq joueuses et joueurs français étaient au programme. Trois ont dû plier bagage : Elsa Jacquemot, Grégoire Barrère et Richard Gasquet. Diane Parry, après avoir éliminé la tenante du titre au premier tour, s’est avance dans le tableau. Corentin Moutet a été éliminé par le multiple vainqueur des internationaux de France, Rafael Nadal, en 2h12 de jeu. (6-3, 6-1, 6-4)

Alexander Zverev a vu la porte de sortie de très près mercredi sur le court Philippe-Chatrier. L’Allemand a même sauvé une balle de match au cinquième set contre Sebastian Baez (36e) qui l’a surclassé lors des deux premières manches. Mais le troisième joueur mondial, champion olympique à Tokyo toujours en quête d’un premier titre en Grand Chelem, n’a pas tremblé au moment de servir.

Publicité

Le lutin argentin (1,70), lui, avait laissé passer sa chance : dominateur, « Sascha » concluait dès sa première balle de match sur service adverse. Il sera opposé en 16es de finales au vainqueur de la rencontre entre l’Américain Nakashima et le Néerlandais Griekspoor.

L’Espagnol Carlos Alcaraz, nouvelle tête d’affiche du tennis mondial, a, lui aussi, failli ne pas passer ce deuxième tour. Il a fini par se défaire de son compatriote Albert Ramos-Vinolas, 44e mondial, au terme de cinq sets intenses et serrés (1-6, 7-6, 7-5, 6-7, 6-4).

La France a toujours aimé bien voir les têtes tomber. Ce mercredi, c’est celle d’Emma Raducanu (12e au classement WTA) que s’est payée la Biélorusse Aliaksandra Sasnovich, 47e joueuse mondiale (3-6, 6-1, 6-4). La Britannique, vainqueure surprise de l’US Open 2021 après être sortie des qualifications – une première en Grand Chelem –, accumule, depuis, les désillusions sportives.

« J’attends avec une telle impatience ces gros événements », disait-elle pourtant, tout sourire, à son arrivée à la porte d’Auteuil, vendredi 20 mai. La jeune joueuse de 19 ans, dont c’était la première participation à Paris, aura tout le loisir d’ici à Wimbledon (du 27 juin au 11 juillet) d’honorer la dizaine de contrats publicitaires qui lui rapporterait aux alentours de 10 millions de livres par an (environ 11,7 millions d’euros).

Novak Djokovic poursuit sa balade Porte d’Auteuil. Trois petits sets au premier tour, même tarif au deuxième contre le Slovaque Alex Molcan, 38e mondial, battu 6-2, 6-3, 7-6 sur le Suzanne-Lenglen malgré une petite alerte dans la dernière manche. Le numéro un mondial serbe poursuivra vendredi son « entraînement » sur la terre battue parisienne contre le Slovène Aljaz Bedene (195mondial), qui a écarté l’Uruguayen Pablo Cuevas (4-6, 6-4, 7-6, 6-4).

Maria Sakkari, en forme cette saison sur terre battue (15 victoires pour quatre défaites sur la surface), a vu ses rêves de soulever la coupe Suzanne-Lenglen s’envoler après sa défaite contre la Tchèque Karolina Muchova (7-6, 7-6). Numéro 3 mondiale, la Grecque ne rééditera pas sa performance de l’an dernier à Roland-Garros où elle avait atteint les demi-finales (défaite contre Barbora Krejcikova qui soulèvera le trophée).

Félix Auger-Aliassime n’a fait qu’une bouchée de l’Argentin Camilo Ugo Carabelli (6-0, 6-3, 6-4). Il est vrai que, sur le papier, la lutte semblait inégale. Le jeune Canadien, qui s’était fait peur lors de sa mise en route sur l’ocre parisienne – qualification en cinq sets contre le Péruvien Varillas – n’a, cette fois, pas connu de retard à l’allumage : victoire nette et sans contestation. Auger-Aliassime, neuvième au classement ATP, se frottera en 16es de finale au vainqueur du match Gojo-Krajinovic. Bref, encore un tour de rodage pour la pépite québécoise.

Victoria Azarenka s’est défaite sans problème, mercredi, de l’Allemande Andrea Petkovic en deux sets (6-1, 7-6). La joueuse biélorusse, ancienne numéro un mondiale retombée à la 15place au classement WTA, affrontera au prochain tour la Suisse Jil Teichman, vainqueure plus tôt dans la journée de la jeune Serbe Olga Danilovic (6-4, 6-1).

Diane Parry continue sur sa lancée : la 97e joueuse mondiale, qui avait réussi l’exploit d’éliminer la tenante du titre au premier tour, s’est qualifiée pour le troisième en écartant sans trembler la Colombienne Camila Osorio (66e) 6-3, 6-3. Pour tenter de se hisser en 8es de finale, elle affrontera vendredi l’Américaine Sloane Stephens (64e), finaliste à Roland-Garros en 2018 et lauréate de l’US Open 2017.

L’issue de la journée est moins réjouissante pour les autres Français. Victorieux au forceps contre le Japonais Taro Daniel au tour précédent, le Français Grégoire Barrère n’a, cette fois, pas fait de miracle contre l’Américain John Isner et son service surpuissant. Défaite avec les honneurs (4-6, 4-6, 6-3, 6-7) toutefois pour le 210mondial, qui avait bénéficié Porte d’Auteuil, d’une invitation des organisateurs.

C’en est fini aussi pour Elsa Jacquemot sur les courts de Roland-Garros. La Lyonnaise de 19 ans a poussé l’Allemande Angélique Kerber, ex-numéro 1 mondiale, au jeu décisif dans le second set, mais a fini par s’incliner (6-1, 7-6) après plus de deux heures de jeu.

Quant à Richard Gasquet, 70e mondial, il n’est pas tombé sur un grand Sebastian Korda (30e), mais il n’en a pas moins buté sur l’obstacle américain sans trouver de solution. Il s’est incliné 7-6 (7/5), 6-3, 6-3,

C’est le nombre d’aces « claqués » par John Isner contre le Français Grégoire Barrère mercredi. Tout sauf une surprise. Malgré ses 37 ans révolus, le géant américain, du haut de son 2,08 m, est le roi de l’exercice sur le circuit. Il en avait passé 27 au tour précédent, dont l’un flashé à 218 km/h, là aussi contre un Français, Quentin Halys, qui lui en avait rendu 22 en retour.

Malgré sa défaite face à Angelique Kerber, la Française Elsa Jacquemot a trouvé qu’elle avait « plutôt bien su gérer » son match face à une ancienne numéro un mondiale qu’elle « [regardait] à la télé quand [elle était] petite ».

2e tour simple hommes

Karen Khachanov (Russie) bat Hugo Dellien (Bolivie) 4-6, 6-4, 7-6, 6-3.

Cameron Norrie (Grande-Bretagne) bat Jason Kubler (Australie) 6-3, 6-4, 6-3

Bernabe Zapata (Espagne) bat Taylor Fritz (Etats-Unis) 3-6, 2-6, 2-6, 3-6

2e tour simple femmes

Cori Gauff (Etats-Unis) bat Alison Van Uytvanck (Belgique) 6-1, 7-6

Elise Mertens (Belgique) bat Marie Bouzková (Rép. tchèque) forfait.

Jil Teichmann (Suisse) bat Olga Danilovic (Serbie) 6-4, 6-1.

Amanda Anisimova (Etats-Unis) bat Donna Vekic (Croatie) 6-4, 6-1

Source: lemonde.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page