Santé

Rougeole : l’épidémie de retour en Ile-de-France

Publicité

En octobre, 56 nouveaux cas de rougeole ont été enregistrés en région Ile-de-France, rapporte l’Agence régionale de santé (ARS). Celle-ci a rappelé l’importance de la vaccination des enfants.

Rougeole : l’épidémie a fait son retour en Ile-de-France

Une recrudescence de cas de rougeole a été signalée en Ile-de-France. La région est passée d’un cas par semaine au cours des six premiers mois de l’année 2018 à 56 cas rien que pour le mois d’octobre. Les cas sont principalement situés en Seine-Saint-Denis, a rapporté l’Agence régionale de santé (ARS), qui n’énonce pas, à l’heure actuelle, d’explication quant à cette hausse inattendue.

Si aucun décès n’a été signalé, onze personnes ont toutefois été hospitalisées suite à la rougeole depuis septembre. Il s’agit principalement d’enfants de 4 ans qui n’étaient pas à jour de leur vaccination contre la rougeole.

Invité de France Bleu Paris, Aurélien Rousseau, directeur général de l’ARS, a rappelé l’importance de cette vaccination : “C’est une maladie, qui derrière son nom qui rappelle l’enfance, est extrêmement contagieuse, puisque chaque personne peut contaminer 15 à 20 personnes. C’est pour ça qu’on se mobilise avec le département de Seine-Saint-Denis”, a-t-il indiqué.

Aujourd’hui, ne pas vacciner, c’est faire prendre un risque à ses enfants mais aussi faire prendre un risque à tous ceux qui les entourent”, a ajouté Aurélien Rousseau. La vaccination demeure en effet le meilleur moyen d’éviter les épidémies, à condition que la couverture vaccinale soit de 95%, ce qui n’est pas le cas partout en France ni en Europe.

Publicité

En février dernier, la recrudescence de cette maladie très contagieuse avait poussé l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) à tirer la sonnette d’alarme : “Chaque nouvelle personne touchée par la rougeole en Europe nous rappelle que les enfants et les adultes non vaccinés, peu importe où ils vivent, risquent de contracter la maladie et de la transmettre à d’autres personnes qui pourraient ne pas être vaccinées (notamment les personnes ayant un système immunitaire trop faible, ndlr). Plus de 20 000 cas de rougeole et 35 vies perdues en 2017 sont une tragédie que nous ne pouvons tout simplement pas accepter”, avait déclaré le Dr Zsuzsanna Jakab, directeur régional de l’OMS pour l’Europe.

Source : France Bleu

Source: SanteMagazine.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page