Somnolence postprandiale : que faire contre le petit coup de mou après le repas ?

Pour en finir avec ce désagrément, il faut cibler les organes clés. Les conseils du Dr Éric Lorrain, spécialisé en phytothérapie médicale et pharmacologie végétale.

C’est quasi-inévitable : après le déjeuner, vos paupières sont lourdes et vous avez du mal à vous concentrer. La somnolence postprandiale (une envie irrésistible de faire la sieste), souvent accompagné de renvois, de lourdeur, de transit inconfortable est une problématique fréquente, mais de vraies solutions existent.

La solution : une detox ciblée sur le couple foie-intestin : le foie est fatigué et ne secrète pas assez de bile. La vidange gastrique a aussi besoin d’un coup de pouce.

En pratique, que faire contre les coups de pompe après le repas ?

Pour optimiser le foie, on recourt à chrysanthellum americanum. Pour réguler la fonction biliaire, la fumeterre fait l’affaire. Et pour faire “descendre” sereinement les aliments, c’est la mélisse. Ces plantes existent en Extraits Fluides Glycérinés Miellés (Phytofrance), En cure d’abord pendant 2 mois, puis une semaine par mois.

Les conseils de l’expert : en complément, on peut manger de fines tranches de radis noir 1 fois par jour et boire des infusions de thym et de boldo en fin de repas.

Merci au Dr Éric Lorrain, auteur du Grand manuel de phytothérapie (Éditions Dunod).

À lire aussi :

Bouillon détox : 3 recettes pour le préparer soi-même

Peau, digestion, douleurs, virus… 20 huiles essentielles pour tout soigner

10 astuces anti-fatigue pour booster son énergie

Source: Femmeactuelle.fr

- Pub -

- Pub -

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Voir Plus