Téléassistance : comment bien la choisir ?

Pour trouver une téléassistance adaptée, suivez le guide.

Téléassistance : comment bien la choisir ?

Après un accident domestique, un séjour à l’hôpital ou simplement en prévention, 560 000 seniors se sont déjà équipés d’un système de téléassistance qui donne l’alerte en cas de chute ou de malaise. Mais est-ce vraiment efficace ? Présence Verte, le plus gros opérateur du marché, affirme que ces dispositifs diminuent de 80 % le risque de décès après une chute et de 26 % celui de se faire hospitaliser – des données difficiles à vérifier.

Trouver la solution adaptée

Votre logement est relativement réduit et internet y est accessible (pas besoin d’avoir un abonnement pour autant) ? Vous pouvez choisir un récepteur connecté à un bracelet et/ou un pendentif, avec bouton d’appel et détecteur automatique de chute lourde (attention, le fonctionnement n’est optimal que si l’on se s’éloigne pas trop du récepteur). En revanche, si vous avez un grand jardin et si vous sortez souvent, préférez un bracelet ou un pendentif avec carte SIM intégrée. Car ce dispositif fonctionne partout, via le réseau téléphonique (on parle alors de téléassistance mobile). En principe, presque tous les bracelets, montres ou pendentifs sont aujourd’hui étanches, hypoallergéniques et résistants aux chocs : vérifiez tout de même avant de signer !

Une formule sur mesure

De nombreux assureurs ont mis sur pied une offre avec des partenaires fiables (tel Assystel avec la GMF, MMA et la MAAF). Si votre compagnie ne propose pas de tarif préférentiel à ses clients fidèles, souscrivez auprès d’un spécialiste, comme Présence Verte (créé par la Mutualité Sociale et Agricole, près de 120 000 abonnés), Bluelinea (30 000 abonnés) ou Assystel (15 000 abonnés). Avec le service Veiller sur mes parents, La Poste propose en plus une visite hebdomadaire du facteur pour une dizaine d’euros mensuels supplémentaires. La qualité de la plate-forme d’écoute est primordiale (les plateaux de Présence Verte, Assystel et Bluelinea se trouvent en France). Présence Verte et Bluelinea prévoient même la possibilité d’appeler en cas de déprime pour discuter. Avant de signer, scrutez le contrat et vérifiez les conditions de résiliation ou de suspension (en cas d’hospitalisation ou de vacances par exemple), ainsi que les modalités d’installation et de restitution du matériel.

À lire aussi :

Hospitalisation, convalescence… 10 réflexes à adopter

Smartphone pour senior, la bonne affaire ?

Faut-il passer à la téléassistance à la personne ?

Source: Femmeactuelle.fr

- Pub -

- Pub -

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Voir Plus