Tempête Alex : un SDF offre ses économies aux sinistrés, la mairie de Nice lui propose un emploi

Ion-Nelu Gioroiu, dit Jojo, dispose désormais d’un logement et d’un emploi au service propreté de la ville de Nice.[Valery HACHE / AFP]

Il s’appelle Ion-Nelu Gioroiu, mais on le surnomme «Jojo». Originaire de Roumanie, cet homme de 52 ans, sans domicile, dort depuis quatre ans à l’entrée d’un parking du centre de Nice (Alpes-Maritimes). Touché par la détresse des sinistrés de la tempête Alex, il a fait don de toutes ses économies pour leur venir en aide. Une générosité qui lui a valu une offre d’emploi de la part de la mairie de Nice.

Ion-Nelu Gioroiu avait gagné les 150 euros dont il a fait don en vendant une revue au profit des SDF, éditée par l’association Solidarité 06. Dans le dernier numéro, un portrait lui est d’ailleurs consacré.

La lecture nous apprend que Jojo a connu son lot de malheurs. Né à Craiova, dans le sud-ouest de la Roumanie, il a été abandonné puis a grandi dans un orphelinat, sous le règne du dictateur Ceausescu. Lors de la révolution de 1989, Ion-Nelu Gioroiu vivait déjà dans la rue. Il a quitté son pays d’origine pour travailler un temps en Italie, avant de rejoindre la France en 2017.

A Nice, il n’est pas rare de voir Jojo tenir la porte aux visiteurs du théâtre, de la bibliothèque ou du Musée d’art moderne et contemporain (Mamac). Son geste généreux à l’égard des victimes de la tempête Alex a rapidement fait le tour de la ville et certains ont tenu à le remercier.

Non seulement un emploi lui est promis au service propreté de la municipalité, mais, depuis peu, Ion-Nelu Gioroiu ne dort plus dehors. Un logement lui a été accordé via l’association Café suspendu.

«Je l’ai réveillé ce matin à 8h dans l’appartement, il est heureux et aux anges, raconte un bénévole du Secours populaire. Il m’a dit “ça fait bizarre d’avoir les clés dans la poche” et il a eu énormément de mal à dormir. La journée d’hier a été chargée en émotions et ça fait 21 ans qu’il n’avait plus de toit».

Pour Jojo, la prochaine étape sur le chemin de la reconstruction sera de se rendre au consulat roumain de Marseille, afin de faire refaire ses papiers, volés par des agresseurs. Après cela, il pourra commencer sa nouvelle vie, avec un peu plus de douceur qu’il n’en a connu jusqu’ici.

Retrouvez toute l’actualité sur la tempête Alex ICI
Source: cnews.fr

- Pub -

- Pub -

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Voir Plus